Forum/Fanm yo La/Politique

Initier les femmes à la vie des partis

Plusieurs centaines de femmes provenant d'organisations réparties sur tout le territoire national participent depuis lundi à un forum sur la participation des femmes dans la politique. Cette rencontre organisée sous l'égide du Collectif pour la participation de femmes (Fanm yo la) met les femmes face aux principaux acteurs politiques. Fonctionnement, programme des partis...tout est mis sur le tapis pour permettre aux femmes de mieux connaître le monde politique haïtien.

Publié le 2005-05-31 | Le Nouvelliste

Rose Mica Petit-Homme Théodore discute avec une consoeur au moment de la première pause-café au deuxième jour du forum intitulé : " Les partis politiques à la rencontre des femmes. Elle est à Port-au-Prince depuis lundi, pour participer à cette rencontre accompagnée de plusieurs collègues. Quand l'invitation de Fanm yo la est parvenue à l'organisation des femmes de Bainet (OFEB), association à laquelle elle adhère depuis un an, elle s'est fait un plaisir d'ajouter son nom à la délégation qui allait faire le déplacement. "Se zafè fanm k ap regle", lance-t-elle dans un sourire contenu. Elle accepte volontiers de répondre à quelques questions du journal. Tout de suite, elle prend un ton plus sérieux pour justifier sa présence au forum par le besoin d'encadrement des femmes et la nécessité pour cette partie de la population de prendre part aux décisions qui influent sur la destinée du pays. Comme la plupart des femmes qui ont fait le déplacement, elle a suivi avec attention les discours prononcés par des chefs de partis politiques qui ont défilé sous ses yeux depuis lundi. Dix (10) au total. A la fin du forum, les partis seront un peu plus d'une vingtaine. Elle ne sait pas encore si sa participation à ce forum va éguiser sa volonté de s'engager dans la politique encore plus de la persuader de s'inscrire à un parti. A entendre les leaders politiques qui ont défilé dans la salle horizon de l'hôtel Montana devant les yeux attentifs des femmes, tous seraient en possession de la solution qui sortirait Haïti du spectre de la violence, de la mauvaise gouvernance et du sous-développement dans lequel elle patauge depuis deux siècles. Des discours très peu nuancés dans la forme et très portés sur des généralités ont dérouté certaines participantes qui ont eu du mal à saisir les différences fondamentales entre des partis pourtant très différents. Ils étaient rares les partis pouvant présenter un programme digne de ce nom. Rose Mica dit espèrer voir plus claire dans la politique et le fonctionnement des partis politiques à l'issue de ce forum dont elle va partager les conclusions avec ces consoeurs de OFEB à Bainet. Le forum de cette semaine fait suite à une rencontre réalisée l'année dernière avec les femmes autour du thème "Partis politiques: vers la parité pour une construction démocratique". Rencontrer les acteurs politiques était l'une des principales recommendations du forum de l'année dernière. Pour Marie-Laurence Jocelyn Lassègue de Fanm yo, la "à quelques mois des élections, il est important que les femmes de tout horizon viennent rencontrer les partis politiques, les écouter, les questionner". Mme Lassègue estime important que les femmes intègrent les partis en vue de les influencer. "Plus les partis sont forts et modernes, plus ils seront efficaces vu que leur mission est de prendre le pouvoir pour offrir des services", affirme la militante féministe qui a fait savoir: "Les partis sont ce que nous sommes et ce que nous voulons qu'ils deviennent". Elle rappelle que des pays du Sud comme le Sénégal ou la République Dominicaine sont parvenus à la stabilité politique et à la stabilité économique et ont pu se doter de partis politiques structurés avec une forte participation de la population. Une chose est sûre, c'est qu'après l'organisation de ce forum, les partis politiques porteront au moins attention aux femmes. Dans les panels, les dirigeants politiques se font accompagner de femmes. Et puis, cette rencontre a été l'occasion de se faire entendre par plus de la moitié de l'électorat qui semble moins intéressée que les hommes à retirer leur carte électorale.
Hugo Merveille hugomerveille@lenouvelliste.com Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".