La deuxième édition du carnaval de la Croix-des-Bouquets est lancée

Publié le 2018-01-24 | lenouvelliste.com

Les festivités précarnavalesques vont bon train au Champ de Mars. À cet effet, le conseil municipal de la commune de la Croix-des-Bouquets veut entrer de plein fouet dans cette tradition. Voulant rééditer l'exploit de l'année dernière, l'administration communale présidée par Rony Colin a lancé ce mercredi la deuxième édition du carnaval de cette municipalité qui se déroulera en deux jours, les 3 et 4 février 2018 autour du thème " Kwadèbouke reveye ". Le coup d'envoi a été donné, ce mercredi 24 janvier, en marge d'une conférence de presse conjointe tenue dans le salon de ladite mairie par les deux maires assesseurs , un représentant de la police locale et le président du comité chargé d'organiser les festivités carnavalesques.

Selon le maire Jonas St-Juste, l'objectif premier de l'organisation d'un carnaval à Croix-des-Bouquets est de promouvoir et de mettre en valeur la culture locale. " On sait que notre pays jouit d'une grande potentialité culturelle", a-t-il laissé entendre, annonçant que les 3 et 4 février prochains sont les dates retenues pour la réalisation du carnaval de la Croix-des-Bouquets.

Parce que les caisses de l'administration municipale sont un peu maigres et que les sponsors ne répondent pas encore à l'appel, M. St-Juste souligne jusque-là qu'ils ont du mal à ramener de grosses écuries dans le line-up. Il ne jure cependant que par la création d'activités aux Cruciens et Cruciennes en cette période d'amusement où presque toutes les zones sont en mode carnaval. « Des groupes culturels, des écoles de danse, des groupes musicaux locaux, des DJ et plusieurs bandes de rara ont déjà confirmé leur participation», a-t-il ajouté, avant d'appeler au secours de l'administration centrale, du secteur privé et surtout du support de la population en vue de la pleine réussite de cette deuxième édition.

Pour sa part, la mairesse adjointe Géraldine Cétoute évoque une série de dispositions adoptées par le conseil en vue de la réussite de l'activité. Parmi les mesures adoptées : l'interdiction sur le parcours des propos grivois et discriminatoires, la diffusion des messages sexistes ainsi que l'incitation à la violence. Elle en a profité pour conseiller aux carnavaliers et carnavalières de sa commune d'afficher un comportement exemplaire au moment du déroulement des festivités. « Des sanctions seront prises contre tous les DJ récalcitrants », a menacé madame Cétoute.

Raphaël Bélizaire, le président du comité d'organisation du carnaval, a fourni un luxe de détails quant aux préparatifs de la tenue des festivités. «Officiellement, nous avons trois chars déjà confirmés pour le parcours, dont deux chars sonorisés et un char musical ( un jeune groupe dénommé Virus). Nous avons reçu beaucoup de demandes. Faute de moyens, nous ne pouvons pas encore répondre ", a-t-il élaboré, soulignant que des négociations sont en cours avec d'autres entités afin d'élargir le cadre. De carrefour Marassa à carrefour Beudet, le parcours sera long pour des carnavaliers avides de relaxation.

L'un des responsables du commissariat de cette ville a, lui aussi, annoncé des dispositions sécuritaires durant le déroulement des activités carnavalesques. Entre autres mesures, un effectif de 100 policiers de différentes unités de la PNH seront déployés sur le parcours, l'interdiction de circulation des véhicules à l'intérieur du parcours, des marchands, etc.



Réagir à cet article