Médias

Clôture par la BRH de sa formation long cycle de journalisme économique

En présence du gouverneur Jean Baden Dubois et des membres du conseil de la Banque de la République d’Haïti (BRH), de grands commis de l’État, des responsables de média et d’un parterre d’invités, la banque centrale a procédé, le jeudi 7 décembre 2017, au centre de convention, à la clôture de son programme de formation de cycle long « Economie pour journalistes » qui s’est évertué à doter les 17 journalistes participants de bagages théoriques et techniques suffisants pour cerner les activités de la banque centrale dans sa quête renouvelée d’efficacité de la politique monétaire et de développement du système financier.

Publié le 2017-12-07 | lenouvelliste.com

« Je prends un réel plaisir à clore aujourd’hui la série des interventions, tantôt magistrales, tantôt plus participatives, qui ont marqué la formation dispensée dans le cadre de notre programme « Economie pour journalistes », a déclaré d’entrée de jeu le gouverneur Jean Baden Dubois dans son allocution de circonstance qui sera suivie d’une séance de remise de certificats aux journalistes participants.

Étalée sur une période de neuf mois, conçue et organisée par l’Institut de formation de la banque centrale (IFBC), dont Nancy Lamothe est la directrice, la formation « Economie pour journalistes » est une grande première, informe le gouverneur, qui ne cache pas sa fierté d’avoir la chance d’être un acteur de cette initiative qui ouvre la voie à ce champ de coopération.

« Je voudrais que cette fierté soit contagieuse », a indiqué Jean Baden Dubois proclamant l’avènement d’une nouvelle ère de coopération débordant le champ strict des activités orthodoxes d’une banque centrale en matière de gestion de la cité. Cité évidemment prise dans son sens étymologique.

La cérémonie de remise de certificats de ce jeudi a donc revêtu le sceau du champ ouvert de coopération de l’autorité monétaire avec les médias. « Je veux inscrire la cérémonie d’aujourd’hui dans la perspective plus large des interventions qui ont marqué ces neuf mois de séances fructueuses de formation », a déclaré le gouverneur Dubois avant d’expliciter les objectifs poursuivis par la Banque de la République d’Haïti à travers cette initiative.

Ces objectifs se résument ainsi: d'une part, relever le niveau de dialogue entre l’ensemble des décideurs du système financier et le public par la mise en place d’un espace viable d’intermédiation dans la (dissémination) transmission de l’information économique et financière; d'autre part, réduire l’asymétrie de l’information pour favoriser une meilleure formation des anticipations et de créer les conditions qui permettent aux politiques publiques de bénéficier assez rapidement des fruits d’une démarche de communication érigée en fonction stratégique.

« Vous êtes donc, chers récipiendaires, en première loge d’une démarche qui fait de vous des partenaires privilégiés d’une nouvelle donne dans la conduite de la politique monétaire en Haïti », a lancé le gouverneur à l’intention des journalistes estimant que le couronnement de neuf mois de formation dans le cadre du programme « Économie pour journalistes » porte la barre à un niveau plus élevé.

Pour Luckner Garraud, journaliste de Radio Télé Métropole, un des récipiendaires, s’exprimant au nom de ses pairs, ce noyau de journalistes sensibles à l’économie représente un nouveau souffle, capable de faire l’équilibre, de proposer d’autres contenus dans les éditions de nouvelles dans un contexte où la politique éclipse quasiment tous les autres sujets d’intérêt.

« Aujourd’hui, le sensationnalisme prime dans les médias. Ayant développé de l’intérêt pour les sujets touchant à l’économie et disposant maintenant de plus d’éléments, nous pouvons sortir des sentiers battus et redonner vie à certaines rubriques dans nos stations respectives », a ainsi souligné Luckner Garraud convaincu qu’à un moment où tout le monde peut faire circuler une nouvelle grâce aux réseaux sociaux, les professionnels de la presse doivent pouvoir faire la différence afin d’élever le niveau du débat, faire l’équilibre.

« On n’est pas des économistes, mais nous avons la capacité de mieux comprendre certains concepts, de mieux produire des analyses et mieux interpréter quelques chiffres », a reconnu le présentateur de Radio Télé Métropole, Luckner Garraud. Même son de cloche du côté du gouverneur Dubois qui croit que les récipiendaires sont à même de se tailler une place de choix dans la démarche continuelle qui vise à réduire l’asymétrie de l’information économique et financière pour une meilleure formation des anticipations et des motivations qui orientent les choix des consommateurs comme des investisseurs.

« Dans la lignée des FED Watchers qui travaillent à décoder les signaux lancés par la Federal Reserve aux États-Unis pour les mettre à la portée des acteurs économiques, j’entrevois avec bonheur la création, à terme, d’un groupe de BRH Watchers et plus largement de Public Policy Watchers appelés à informer les acteurs économiques haïtiens sur les tenants et aboutissants des éléments explicites comme des non-dits des mesures de politique publique », a souhaité le gouverneur de la banque centrale.

En ce sens, Jean Baden Dubois assure que la BRH va continuer ses activités d’information et de formation non seulement dans la capitale, mais aussi dans les différents départements du pays. « Nous envisageons déjà pour cette première promotion de 17 journalistes des séances de rappel, de renforcement et de renouvellement des connaissances acquises. La perspective d’un cours niveau II, de séminaires animés par des experts de niveau international ainsi que d’autres projets est aussi envisagée », a laissé augurer le gouverneur.

Dans les prochains jours, a-t-il poursuivi, et tout au cours de l’année 2018, la BRH va s’évertuer à relever le niveau du dialogue dans le public en général à travers un programme très médiatique d’éducation financière, qui fait partie intégrante de notre stratégie nationale d’inclusion financière.



Réagir à cet article