Rayy Raymond, la nouvelle voix du compas

PUBLIÉ 2017-11-30
« Absans ou toumante m, lè w pa la w domine m. Je m’ennuie de toi ». Vous avez sans doute fredonné le refrain de cette musique signée Henry Robert Junior Raymond –aka Rayy Raymond- et l’équipe de OH sound production. Chanteur, producteur, ingénieur du son, Rayy commence officiellement une carrière dans le HMI en 2015. Coup de pouce à ce jeune talent de 25 ans qui marie « RnB et zouk au compas ».


Dans l’intimité de sa chambre, Henry Robert Junior Raymond exerce ses talents de beat-maker et de chanteur. Poussé par des amis, celui-ci décide de faire ses premières armes dans l’industrie musicale haïtienne en 2015. Depuis, encadré par le staff de OH Sound production dont il est également membre, il compte actuellement dans son répertoire 2 titres : « Kote m soti » et « Absans ou », chanson sur laquelle participe le célèbre Dadou Pasquet.

« Si Kote m soti » est le track qui a permis à Rayy Raymond de prendre son baptême de feu dans le monde du compas, « Absans ou » est, de son côté la chanson qui lance sa carrière. « Depuis la sortie de « Absans ou », le 1er aout 2016, le public a réagi positivement. On a totalisé le jour même près de 20 mille écoutes sur Sound-Cloud. Et le vidéoclip, présenté quelques mois de cela, ne fait que confirmer cette appréciation, avec près d’un demi-million d’écoutes », raconte fièrement l’artiste qui dédie également ce succès à son manager Olivier Jimmy, avec lequel il a co écrit le texte.

« Absans ou » est l’expression des sentiments de l’enfant de Pétion-Ville, ainsi que ceux de nombreux couples. « Je chante ce que je ressens, mon vécu, ce que j’aimerais vivre également. Par ailleurs, chaque personne ressent en elle un vide quand l’être aimé ne se trouve pas à ses côtés. Donc, j’ai décidé de traduire cette réalité, rarement traitée dans le HMI », explique l’ancien élève du Lycée national de Pétion-Ville, tout en soulignant au passage qu’au départ sa mère ne voulait en aucun cas que son fils se mette à la musique. « Maman estimait que c’était une perte de temps, un gaspillage », se rappelle Rayy qui, après ses études classiques, a suivi des cours en musicologie à l’Enarts.

Mais, déterminé à devenir une légende dans le monde musical haïtien, le fan de Jason Derulo, de Stanley Georges poursuit son rêve et se prend pour la nouvelle voix du compas. « Je combine R'n'B, zouk et compas car je veux donner un nouveau souffle au HMI », déclare-t-il. Optimiste, Henry Robert Junior Raymond fera sa grande première après les festivités carnavalesques. Entre-temps, il propose au public, en featuring avec Shabba de Djakout #1, Anbyans Nwèl, qui sortira sous peu.



Réagir à cet article