Bernard Diederich, un historien et un journaliste sans détour

Le cinéaste haïtien Arnold Antonin a procédé, dans l'après-midi du lundi 30 octobre 2017 à la salle Fokal Unesco, à la projection de son film documentaire « Bernard Diederich, le tusitala, raconte Haïti ». Cette projection, tournée en présence de plusieurs personnalités, met le journaliste néo-zélandais Bernard Diederich en vedette.

Par Woody Duffault
woodyduffault@gmail.com
Par Woody Duffault woodyduffault@gmail.com
07 novembre 2017 | Lecture : 4 min

Ce film documentaire, d'une trentaine de minutes, retrace les expériences journalistiques de Bernard Diederich. Ses voyages et ses différentes rencontres. Il rafraîchit la mémoire sur l’époque dictatoriale où la rivalité entre Haïtiens et Dominicains était à son comble. Le cinéaste met en relief l’histoire, l'amitié de ce Néo-Zélandais avec Graham Greene et sa polémique avec Mario Vargas Llosa entre autres. Il apporte par ailleurs, un éclairage sur les rivalités entre Trujillo et Duvalier dans les années 60. Les frictions entre ces deux dic

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX INSCRITS

Inscrivez-vous gratuitement

Il vous reste 85% à découvrir. Inscrivez vous pour lire la suite de cet article.

Réagir à cet article

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

Pas de commentaire

Les commentaires sont ouverts à tous les inscrits. Ils font l'objet de modération. Ils seront supprimés s'ils sont jugés non conformes à la charte .

Réservé aux inscrits

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.