Irma: les autorités lancent la phase pré-alerte 1 au niveau de vigilance jaune

Publié le 2017-09-04 | lenouvelliste.com

Haïti se prépare à faire face à l’ouragan Irma. La phase de pré-alerte 1 au niveau de vigilance jaune a été lancée lundi par rapport à l’ouragan, classé catégorie 3 lundi à la mi-journée, par le Secrétariat permanent de gestion des risques et des désastres. Des rafales de vents et de fortes pluies sont attendues sur le pays dans les soixante-douze prochaines heures. « Lundi matin, l’ouragan se déplaçait dans la direction ouest sud-ouest à l’est de la Caraïbe avec une vitesse de 22km/h. Son centre pourrait traverser les Petites Antilles à partir de demain mardi », d’après l’Unité hydrométéorologique d’Haïti dans son premier bulletin de vigilance relatif à l’ouragan. L’UTH prévoit aussi que le système devrait ensuite continuer à se rapprocher de l’île d’Haïti, en conservant ses caractéristiques d’ouragan majeur.

Selon les prévisions météorologiques, l’ouragan devrait éventuellement effectuer un virage vers l’ouest nord-ouest et placer le pays sous la menace des vents dans trois jours environ. De fortes pluies orageuses devraient en ce sens s’abattre sur la partie nord du pays avant de progressivement se généraliser. « Une mer houleuse pourrait submerger une bonne partie des côtes nord du pays», prévient l’Unité hydrométéorologique d’Haïti.

Nous suivons l’évolution de l’ouragan depuis sa formation la semaine dernière, avance le coordonnateur de la Direction de la protection civile pour rassurer la population. Jerry Chandler révèle que la DPC a déjà adopté un ensemble de mesures, tel que l’intensification des messages de précaution à travers les radios communautaires. Le responsable de la DPC informe qu’ils sont en discussion avec les opérateurs téléphoniques ainsi que les responsables de médias traditionnels pour voir dans quelle mesure leurs réseaux peuvent être utilisés afin de faire passer des messages de sensibilisation. Dans les zones reculées, ce sont les brigadiers volontaires qui sont mobilisés.

A quelques jours du passage de l’ouragan, le processus de pré-positionnement de matériel et des biens est en cours, d’après ce qu’a fait savoir Jerry Chandler. Un accent particulier sera mis sur les zones les plus exposées par rapport à l’ouragan. Jerry Chandler a par ailleurs informé qu’au niveau du Secrétariat permanent de gestion des risques et des désastres la DPC est en train de travailler avec des secteurs clés tels le ministère des Travaux publics impliqué dans le curage des canaux et le ministère de la Santé publique impliqué dans le pré-positionnement d’eau potable et sanitation.

La Direction de la protection civile et l’Unité hydrométéorologique s’engagent à informer la population de manière opportune concernant l’évolution de l’ouragan et plus précisément de changement de trajectoire, selon une note publiée dimanche. La DPC invite la population à ne pas écouter les rumeurs, mais à rester à l’écoute des autorités, à suivre les consignes qu’elles émettront et aussi à mettre en œuvre les mesures de préparation en vigueur par rapport aux dangers liés aux cyclones.



Réagir à cet article