Palmarès Ticket été 2017

Comme d’habitude, Ticket «te toupatou» pendant l’été 2017. Dans ce numéro, nous présentons le palmarès des meilleures activités de la période estivale.

Publié le 2017-08-29 | lenouvelliste.com

Groupe de l’été : Harmonik

Cet été, Harmonik a cassé la baraque. Munis de « Degaje », un album qui comporte, entre autres, « Incroyable », « Benyen m », « Simplicité », « Negosye », tous des morceaux à succès qui leur ont valu l’affection du public. Ils ont dominé les débats. Et ayant figuré sur la plupart des belles affiches de cette saison, ils ont détrôné Klass qui avait tenu le peloton de tête l’été dernier. Sans réserve, Mac D, Sanders, Nicky et co, les gars de Rodney Noël ont déversé un flot de compas un peu partout à travers le pays et se sont hissés au sommet. Incroyable, mais heureusement vrai ! Cela faisait longtemps qu’ils lorgnaient la gloire dans le HMI, ils l’ont finalement eue !

Bal de l’été : 5e anniversaire Klass (Kaï/ Rutshelle/ Mikaben/ Klass – Le Ritz)

Le 10 août dernier, Klass s’était entouré de Kaï et Mikaben, sans oublier Rutshelle Guillaume pour la célébration de leur 5e anniversaire à Le Ritz. Malgré la pluie, le public s’est déplacé massivement pour danser et festoyer à cette soirée spéciale. Avec au compteur deux bons albums, « Fè l ak tout kè w » et « Fè l vini avan », Klass peut se vanter d’avoir tenu la soirée compas la plus bondée et la plus réussie en termes de performances musicales.

Célébration de l’été : 25e anniversaire de T-Vice (T-Vice / Kaï - Royal Decameron)

On n’oubliera pas de sitôt le 25e anniversaire de T-Vice qui s’est tenu dans le cadre somptueux du Royal Decameron sur la Côte-des-Arcadins. Trois jours de fastueuses célébrations à la hauteur de la fierté qu’inspire ce record de longévité. On ne pouvait faire mieux ! Et T-Vice l’a fait !!!

Concert de l’été : « Kiyès ou ye : Le concert » (J Perry and Friends – Tara’s)

De la campagne publicitaire au concert en lui-même, en passant par les artistes invités, l’équipe de Baoli Records a minutieusement préparé cet événement de standard international qui s’est déroulé à Tara's. Sans appuyer sur le crayon, « Kiyès ou ye : Le concert » de J Perry a été le concert de l’été qui, avec un show bien ficelé, a comblé les attentes du public et fait la fierté du pays. Chapeau, J Perry !

Tube de l’été : Cheri benyen m (Harmonik)

« Cheri benyen m. Benyen m, vide dlo sou mwen ! » Ah ! ce petit refrain, combien de fois l'a-t-on entendu cet été ? L’intérêt suscité par ce morceau gravé sur le dernier disque de Harmonik est sacrément sensationnel. Dès les premières notes, c’est l’euphorie. Et les fans, particulièrent des femmes, reprennent en chœur cette délicieuse harmonie. Quand Mac D, Nèg benyen an, beau comme tout, y ajoute du sien, l’effet est délirant. À deux pas de l’extase !

Révélation de l’été : Kaï

A peine conçue, la bande à Richard Cavé joue dans la cour des grands. Ils ont traversé allègrement leur première tournée estivale. Comme des grands. 14 affiches, 14 prestations. Plusieurs belles soirées et un grand nombre de souvenirs que le public, qui est déjà maladivement en amour avec le champion du Haitian compas festival, gardera jalousement.

Gagnant du célèbre 22/22 : Disip / Klass (Djoumbala)

La tradition du 22/22 se perpétue. Et, depuis que les compères Arly Larivière et Gazzman Couleur font bande à part, ce rendez-vous d’anniversaire s’entoure d’un enjeu majeur. Cet été, alors que le maestro King Arly s’était fait accompagner de Sweet Micky au Karibe, Disip s’alliait à Klass au Djoumbala qui recevait son premier et seul bal pour cette saison. Le public a manifestement pris parti pour le tandem Disip et Klass cette année.

Déception de l’été : la tournée de Zenglen / la prestation de Patoranking à Hangover

Cette formation musicale qu’on ne présente plus est passée à côté de sa tournée estivale, alors que l’an dernier elle était absente. Bien qu’il détient un bel album et de l’expérience en prime, Zenglen est rentré au pays pour une « minitournée » puis est reparti sans un coup d’éclat. Sur la pointe des pieds, laissant les fans sur leur faim. De Zenglen ou Patoranking, on a du mal à savoir qui a le plus déçu. Car, alors que l’on battait la grosse caisse autour de ce grand artiste rentré spécialement pour la soirée Hangover, ce dernier a donné une prestation éclair qui a laissé un goût âcre à ses fans. La formation Cinq étoiles aussi bien que la star du dancehall/afrobeat sont passés à côté de ce que l’on attendait d’eux. Ils ont tout fait, sauf ce qu’il fallait. Dommage !

Festival de l’été : Sumfest (Wahoo Bay)

Comment réussir son premier festival sans faire de faux pas ? Décidément, les organisateurs ont dû lire les prescrits d’un manuel du genre avant de se lancer dans l’organisation de la première édition du Sumfest qui a drainé un monde fou sur la Côte-des-Arcadins le 30 juillet dernier. Logistique à point, line-up alléchant, de belles prestations… Sumfest : coup d’essai, coup de maître !

Attraction de l’été : Logos Hope (la plus grande librairie flottante au monde)

Ancrée dans la rade de Port-au-Prince, du 10 au 28 août, Logos Hope, la plus grande librairie flottante du monde, a effectué sa première visite en Haïti. Plus de 5000 titres étaient disponibles sur ce bateau de 132,5 mètres de long. Jeunes et moins jeunes sont venus d’un peu partout à travers la capitale pour visiter ce bateau-librairie qui avait l’avantage d’offrir d’autres activités ludiques à bord. La preuve, une ambiance de fête a régné sur le bateau le dimanche 27 août 2017, la veille de son départ pour d’autres contrées.

Plus grande affluence de l’été : Hangover (Tara’s)

Hangover ! Annoncée à grand renfort de publicité sur les réseaux sociaux dès l’approche de la saison estivale, cette soirée faisait intervenir Tonymix, Valmix, Magic Kenny, DJ K9, Ted Bounce, Steezy, DJ Robby, X-Groove, Haitian Fresh, Izolan, Niska, Olivier Martelly mais aussi Patoranking, venu directement du Nigeria. Si musicalement la soirée est loin d’avoir tenu ses promesses, Hangover aura été cependant la soirée qui a attiré le plus de monde. C’est à croire qu’une bonne partie de la ville s’était donnée rendez-vous à Tara’s le samedi 15 juillet 2017.

Rabòday de l’été: Loyita (DJ Bullet feat Thattoo Love)

Incontestablement, ce rabòday aura été un must de la playlist de tous les disc-jockeys du pays pour cet été. Des ti sourit aux clubs branchés, des simples championnats de quartiers aux plus grandes soirées, jeunes et vieux ont dansé au rythme de « Loyita ». Gade moun, gade moun Bullet fè danse !

Vente-signature de l’été : Eudomination (Princess Eud)

Princess Eud a profité de l’été pour finalement sortir « Eudomination », son tout premier album solo. Du haut de ses 17 ans d’expérience, cette icône du rap haïtien, styliste de son état, avait convié ses fans à trois endroits différents pour la vente-signature de cet opus. Au NH El Rancho aussi bien qu’à Goose Bar, en passant par la place Boyer, ses fidèles supporteurs ne se sont pas fait prier pour entrer dans la ronde.

Artiste solo féminin de l’été : Rutshelle Guillaume

La star semble se rapprocher du sommet où elle a donné rendez-vous à ses supporteurs. Qu’il pleuve, qu’il tonne, Rutshelle Guillaume est la sensation du moment ! Ayant sorti « Rebelle », son deuxième album solo, Rutshelle, la voix féminine qui fait pâlir ses consœurs, a enchainé prestation sur prestation en Haïti aussi bien qu’à l’étranger. Difficile de l’égaler cet été. Pa gen konpetisyon ! Même si Roody lui a tout pris !

Artiste solo masculin de l’été : Roody Roodboy

Champion du carnaval de Port-au-Prince, Roody Roodboy continue de jouir des fruits de son succès. Fini les périodes de vaches maigres! Son flow capte l’attention, tient en haleine son public qui le suit à chaque prestation. Si bien qu’à Port-au-Prince aussi bien qu’en province, Roody ap byen pase otomatik. Pa gen plenyen menm pour l’ex de Rutshelle!

DJ de l’été : Tony Mix

Tony Mix est, depuis un certain temps, le « pa ka pa la » des soirées à succès. On ne compte plus le nombre d’affiches où il a figuré. Plus show man que toute autre chose, le « DJ peyi a » a sorti plus d’un tour de son chapeau pour marquer les esprits à chacune de ses grandes sorties. Pour avoir fait pleuvoir des dollars sur le public en liesse à plusieurs reprises, il s’affuble manifestement d’un autre titre, « Nèg dola a ».

Bar de l’été : Goose Bar

Nouvelle adresse sur la route de Tabarre, Goose Bar a marqué cet été. Un menu varié, des activités diversifiées tous les jours de la semaine, sans compter les petites visites de plusieurs artistes, ce nouveau bar dame le pion à d’autres coins déjà bien établis.

Spectacle le plus inattendu : John Steve Bruenasch / Boukman Eksperyans (Mariott)

Cette affiche-là, on ne l’avait pas vu venir. Cela faisait plus de 25 ans que John Steve Bruenasch n’était pas rentré au bercail et on ne l’espérait plus. Heureusement, grâce à une initiative d’Encre d’Or et de la RTVC, John Steve Bruenasch, qui a changé l’orthographe de son nom mais gardé son répertoire, retrouvait ses fans le samedi 26 août 2017 à l’hôtel Marriott pour un spectacle riche en intensité où il a fait le tour des morceaux à succès de son album culte sorti en 1994.

Spectacle évangélique de l’été : Devant le trône de Tami ( Le Villate)

Jamais un "summer" n'a été aussi mouvementé dans le secteur évangélique. Des offres de spectacles les unes plus intéressantes que les autres, des producteurs et artistes qui se sont surpassés. Christ-Ami Cemé, dit Tami, chanteuse évangélique au talent incontestable, a comblé les attentes de ses fans durant son premier concert solo baptisé « Devant le trône », le 23 juillet. C’est un Le Villate plein à craquer qui a dégusté allègrement les prestations de bonne facture qui ont émaillé cette superbe soirée.

Hôtel de l’été : NH El Rancho

Le NH El Rancho a été l’une des destinations les plus prisées pour les grandes soirées. Et sans rechigner, le public a payé de régulières visites à cette espace qui changeait de décor certes mais gardait toujours son cachet raffiné et élégant. D’autant plus que même en l’absence de soirées dansantes, le visiteur était toujours le bienvenu et était agréablement servi.

Restaurant de l’été : Kay Chefs

Fraichement inauguré cet été, Kay Chefs a été le restaurant à la table duquel il fallait s’asseoir au moins une fois. À l’évidence, les amants de la bonne cuisine, les fans de burgers particulièrement ont emboité le pas sans trop d’hésitations à cette nouvelle enseigne au cadre très attrayant.

Auteur


Réagir à cet article