Isnard Douby parti pour rester

Isnard Douby à la retraite? La réponse de l’intéressé est non. L’icône du System Band dont la passion pour la musique est devenue un métier, accueille avec dédain les persistantes rumeurs l’envoyant à la retraite.

Publié le 2017-08-18 | lenouvelliste.com

Après 40 ans de loyaux services, certains internautes l’envoient à la retraite. En quelques clics. Comme si Isnard Douby était un mouchoir en papier qu’on a fini d’utiliser. C’est une insulte, hurle l’intéressé dans les coulisses du récent festival de musique créole à Montréal. Tant qu’il a encore la voix, les jambes et le goût de la scène, l’interprète de "Malere" entend rester le baobab du System Band, un projet d’envergure remontant au temps des vinyles.

« À moi d’annoncer ma retraite en tant que propriétaire de l’entreprise. Personne d’autres n’a ce droit », a tonné le patron d’un orchestre qui sillonne aujourd’hui encore les monts et vallées d’Haïti. Le groupe a aussi produit sur de grandes scènes internationales. Arrivé au crépuscule de sa carrière, Douby prend des musiciens sous son aile pour trouver un successeur. Voilà pourquoi, dit-il, « j’ai introduit des jeunes. On leur a tracé le chemin du compas direct que joue System Band ». Conscient des mutations de l’industrie musicale haïtienne avec une rivalité savamment entretenue, il a propulsé Dabens Chéry au-devant de la scène. Même s’il reste un peu dans l’ombre du grand arbre, Dabens insuffle une énergie nouvelle au System Band.

Ayant émergé en 1980, la structure créée par des transfuges des Frères Déjean (Isnard Douby et Harold Joseph) est inscrite dans le courant dénommé mini-jazz, par analogie à la mini-jupe, très en vogue au milieu des années 70. Les groupes avaient à l’époque moins de musiciens dans leurs rangs, inversement aux générations précédentes. Avec des tubes à la pelle comme « Complainte », « Chagrin d’amour », « Vacances »… System Band est devenu une référence du compas direct. Douby est témoin des années fastes, mais aussi d'une scission de la famille "Machiavel Karamèl ". Deux émotions dont il reste le plus iconique des représentants.

Comme Douby, le groupe n’entend pas arrêter en si bon chemin cette belle aventure musicale. Un clip vient d’être lancé, en prélude au prochain album. De nouveaux horizons pour étoffer une riche discographie (36 albums enregistrés en studio et quelques-uns en direct des scènes) et reconquérir le marché dominé par la génération des musiciens post-90.



Réagir à cet article