L'hôpital de l'OFATMA des Cayes doté d'une unité de dialyse médicalisée

Publié le 2017-08-14 | lenouvelliste.com

Un service de dialyse médicalisé a été inauguré, le vendredi 11 août 2017, à l'hôpital de l'OFATMA des Cayes ( département du Sud). Parmi les personnalités ayant pris part à cette cérémonie inaugurale figurent le président Jovenel Moïse, le ministre des Affaires sociales et du Travail, Roosevelt Bellevue, le directeur général de l'OFATMA, Agabus Joseph et des élus locaux et régionaux.

Avec l'installation de ce centre de dialyse , les responsables estiment qu'un pas important est franchi dans le cadre de l'amélioration du système sanitaire. Surtout en ce qui a trait aux péripéties des personnes souffertes d'insuffisance renale. Selon les témoignages d'un patient dialysé ayant pris part à la cérémonie, l'inauguration de cette unité de dialyse devient un ouf de soulagement. Pour lui, fini le calvaire des habitants du grand Sud qui ont toujours éprouvé moult difficultés à se faire dialyser.

La directrice médicale du principal centre hospitalier des Cayes, Magalie Veillard ,s'est félicitée de la mise sur pied de cette unité de dialyse dans son institution. " Cela traduit la volonté de la nouvelle administration de l'OFATMA de moderniser le système sanitaire ", a renchéri la directrice médicale, remerciant l'administration centrale de l'Etat de son support dans l'accomplissement de ce projet.

Le Dr Agabus Joseph, directeur général de l'OFATMA, estime, pour sa part, que la mise sur pied de ces unités de dialyse est la concrétisation d'un vieux rêve de Jovenel Moïse, qui avait à maintes reprises pris cet engagement. « Nous reconfirmons notre volonté inébranlable de concrétiser nos promesses en matière d'accompagnement social surtout dans le domaine sanitaire », a arboré le patron de l'OFATMA, arguant que « la mise sur pied de ces deux centres est la détermination manifeste du gouvernement d'améliorer les conditions de vie de la population ». Il promet d'assainir ses ressources en vue de rendre l'institution plus performante. Ce, a-t-il ajouté, afin de rendre plus accessibles les services à la population.

Dans son discours de circonstance, le chef de l'État réitère, comme à l'accoutumée, son engagement pris dans la perspective d'améliorer " les conditions de vie " des Haïtiens et des Haïtiennes. Jovenel Moïse croit fermement que son administration finira par voler au secours de tous ceux qui sont dans l'obligation d'être dialysés avant la fin de son mandat. Il promet d'instituer au moins un centre de dialyse dans les différents départements géographiques du pays."J'avais dit avant le 31 décembre 2017, que le pays aurait au moins quatre centres de dialyse. Aujourd'hui, nous en sommes déjà à trois ", a déclaré le président Moïse, réitérant au passage ses multiples projets, dont celui d'approvisionner le pays en électricité 24/24 en moins de deux an.

«Tout ce que j'ai promis, je le réaliserai. Le train a démarré . Nous allons de l'avant à l'image de la Caravane du changement en dépit des critiques de toutes sortes des durs à croire», a poursuivi le président, se félicitant par ailleurs d'être sur la bonne voie pour résoudre le problème des passeports dans tout le pays avant d'ajouter : «Je suis en campagne de résultats. Tout sa m te promèt yo, m ap fè tout.»

Réalisé par la firme EMCO S.A., ce centre de dialyse est construit sur une superficie de 145 m2. Elle contient un système de traitement d'eau , un réservoir de 26.000 gallons, quatre machines de dialyse ,un système solaire de 20 kilowatts, une dialyse péritonéale et emodialyse. Pas moins de quatre médecins (un neurologue, deux chirurgiens et un interniste) sont désormais disponibles pour recevoir des patients, du lundi au samedi. Cette unité de dialyse est dirigée par le docteur Jacques M. Jeudy. Cependant, aucune information n'est disponible quant au coût du projet.



Réagir à cet article