Le « ca » (s) de Carimi

"Ca" comme dans Carlo Vieux. Syllabe qui ramène à Carimi, en dépit de la brutale dissolution de cette formation musicale, il y a un an. Entre lui et Mickael Guirand – cause occasionnelle de cette dissolution –, c’était la guerre froide. Petit déballage sur les ondes de Visa FM et le réseau de Guy Wéwé.

Publié le 2017-07-17 | lenouvelliste.com

Richard Cavé, le premier, Mickael Guirand, ensuite, font le deuil de Carimi. Après quelques piques par médias interposés, ils lancent respectivement Kaï et Vayb, deux formations musicales fondées sur les cendres encore chaudes de Carimi. Jusque-là muet sur son avenir musical, Carlo Vieux, l'autre mousquetaire, a brisé le silence lors d’une interview accordée à Guy Wéwé, depuis les studios mobiles de l’animateur à Miami. Les causes de la dissolution de Carimi, le groupe qui a chauffé de grandes scènes mondiales, ressurgissent lors de l’interview. Sans langue de bois, Carlo Vieux impute la responsabilité à Mickael, le chanteur adulé des fans du défunt groupe. « Mickael traînait avec lui ses problèmes familiaux jusque dans l’intimité de Carimi. Des problèmes qu'il a lui-même créés. C’était nocif pour le groupe », a étalé le chanteur-keyboardiste. Ce qui a amené à une première et une seconde démission de Mickael. La seconde a été le coup fatal. Carlo Vieux dit avoir suggéré à Fito Farinin (leur manager à l’époque) et à Richard Cavé le recrutement de Michael Benjamin pour empêcher la mise à mort de Carimi. Une semaine après cette proposition, dit-il, la mauvaise nouvelle est arrivée. La fin de cette belle aventure musicale était scellée dans une note de presse. Ses relations avec Mickael Guirand « Depuis 2010, nous ne nous parlions plus. Aucun contact téléphonique. Sur scène, on joue le jeu juste pour le public, a révélé Vieux interrogé sur ses relations tendues avec le chanteur vedette de Carimi. Nous ne gardions que des relations professionnelles pendant les dix dernières années précédant la fin de Carimi ». Et pour cause… « Nos tempéraments ne cadrent pas », a expliqué celui qui s’est invité au show de Guy Wéwé. Carlo Vieux s’est toutefois gardé d’expliquer un comportement grossier que son ancien associé aurait eu à son égard lors d’une prestation musicale en Haïti. Cet écueil était, à son avis, la ligne rouge franchie par le poids lourd de Carimi. Il concède toutefois l’immense talent musical de Mickael Guirand comme chanteur, homme de spectacle. Interrogé sur ses relations avec Richard Cavé, Carlo Vieux n’hésite pas à encenser l’interprète de « Cancer », chanson à succès de Kaï. « Krèm gason », s’exclame Vieux pour faire un portrait rapide et presque parfait de Cavé. Il se dit prêt à apporter son soutien à Richard Cavé si ce dernier le souhaite. Cependant, nuance Carlo Vieux : « Après vingt ans de carrière, je n’entends plus faire partie d’une formation musicale. Je n’aime pas l’environnement. Depuis 2010, je voulais sortir. Je restais, juste pour Richard et Mickael ». Quant à Mickael, il ne souhaite aucune collaboration avec lui. Aucune, a-t-il insisté. Sauf pour une réunion circonstancielle de Carimi, le groupe pour lequel il est reconnaissant. C’était une entreprise rentable, a reconnu l’interviewé. Entre deux questions, Carlo Vieux a fait des précisions sur sa collaboration avec « 5 Lan ». Sollicité par Junior Bélizaire, le responsable, après l’expérience Carimi, Carlo Vieux, juge avoir la liberté de monter sur scène quand bon lui semble avec ce groupe ayant un format particulier. À 39 ans, Carlo Vieux consacre désormais son temps aux affaires. Détenteur d’une maîtrise en sciences politiques, il finalise une deuxième en lien avec le champ médical aux États-Unis. Entre études et travail, il a pu dégager du temps pour sa famille. Son autopsie de l’échec de Carimi ravive la polémique encore latente entre les deux nouvelles formations musicales. De quoi ajouter une nouvelle couche à un sujet déjà clivant.


Réagir à cet article