Technologie

Une délégation haïtienne parmi les représentants de 164 pays à un concours robotique à Washington

Publié le 2017-07-17 | lenouvelliste.com

Une délégation de jeunes Haïtiens quittent le pays, ce vendredi 14 juillet, à destination des États-Unis d'Amérique, plus précisément à Washington D.C., pour participer à une compétition internationale sur la technologie, réalisée du 15 au 18 juillet en cours. Cette compétition dénommée «First global challenge» réunit les représentants de 164 pays dont Haïti qui s'est fait représenter par l'Institution Nouvelle Source(INS). Constituée de trois élèves et un accompagnateur, cette délégation est exclusivement composée d'élèves et d'un cadre de ladite institution scolaire. Il s'agit d'Alex Alcéus (seconde), Wilford Perceval (rhéto) et Lovensky Jr Francois (seconde). Le directeur du Centre technique Nouvelle Source (Technosource), M. Berwith Francois, fait office de coach de cette équipe portant le nom de «Team Haiti». Les postulants ont su fabriquer leur propre robot qui leur donne droit de concourir avec leurs camarades venus des diverses contrées des cinq continents. Selon les propos du directeur du Centre technique Nouvelle Source (Technosource), l'objectif principal dudit concours international est de promouvoir l'enseignement de la science, la technologie, l'ingénierie et les mathématiques (STIM) à travers le monde. « Nous avons reçu très tard l'invitation de participer à ce concours par l'intermédiaire du jeune entrepreneur Valéry Moïse. Nous sommes d'ailleurs parmi les derniers pays à s'inscrire sur la liste », a-t-il fait savoir. Confiant que ses protégés feront bonne figure à ce concours, M. Francois a misé gros sur la performance de ces derniers qui, selon lui, n'auront pas droit à l'erreur en saisissant l'opportunité qui leur est offerte. Il explique néanmoins que leur première participation à ce grand concours international a été financée avec leurs maigres moyens et l'accompagnement des parents des postulants. Il indique avoir seulement bénéficié du ministère de l'Éducation nationale et de la Formation professionnelle une lettre d'autorisation pour utiliser les couleurs nationales et représenter ainsi le pays à ce concours. En outre, Berwith Francois croit que leur participation à cette compétition de technologie leur donnera l'occasion de se positionner et d'obtenir une certaine visibilité dans le numérique. Il plaide , par ailleurs, pour une sensibilisation afin de réorienter la formation technologique en Haïti. « Nous aimerions également que les jeunes obtiennent plus d'encadrement dans leurs domaines d'études. Il est nécessaire de les canaliser ou de les orienter en fonction de leurs aptitudes, leurs champs de compétence, etc. », a-t-il conclu.


Réagir à cet article