Éducation

L'université de la fondation Aristide s'offre une faculté de génie

Publié le 2017-07-11 | lenouvelliste.com

L'Université de la Fondation Aristide (UNIFA) ne s'est pas contentée de ses cinq entités déjà en fonction, à savoir les facultés de médecine, des sciences infirmières, d'odontologie, des sciences juridiques et politiques et de l'éducation permanente. Afin d'élargir le cadre et de renforcer les champs d'études à cette université située sur plus de 33 hectares de terre, à Tabarre, les responsables ont décidé de grossir les rangs en ouvrant une nouvelle discipline. Il s'agit d'une faculté de génie. L'information a été confirmée, le 4 juillet 2017, par les principaux dirigeants de l'institution universitaire lors d'une conférence de presse . Tout en annonçant l'ouverture des inscriptions pour la première cohorte d'étudiants en génie, le coordonnateur des études, l'ingénieur Jean Errol Morose, souligne avec fierté qu'avec l'intégration de cette nouvelle entité, l'Unifa est désormais passée à six facultés. Ce qui est, selon l'ancien directeur général de l'EDH, un pas important dans «la promotion de l'excellence». Les responsables de l'institution phare de Tabarre en ont profité pour passer en revue la philosophie et les grandes lignes de la mission de cette université. Ils se targuent de prioriser une formation de qualité avec un coût relativement réduit. «Notre école de physiothérapie est ouverte depuis octobre 2014. Les frais de scolarité sont beaucoup moins élevés qu'ailleurs. Notre corps professoral inclut des médecins haïtiens et américains», soulignent -ils dans un petit document rendu public. La conférence de presse a également servi de prétexte aux docteurs Paul Antoine et Gracieta Limonta, respectivement coordonnateurs de la Faculté des sciences juridiques et politiques, et des sciences infirmières, pour expliquer les modalités de fonctionnement de ces différentes entités. Pour la nouvelle année académique, ils disent renouveler leur engagement à poursuivre la culture de l'excellence et d'accompagner les étudiants tout au long de leur cycle de formation dans tous les domaines.


Réagir à cet article