Haïti/Environnement/Papaye

Chavannes Jean-Baptiste reçoit le Prix Goldman

Publié le 2005-04-19 | Le Nouvelliste

Aujourd'hui, des activistes environnementaux provenant de six pays ont déjà reçu le Prix Goldman pour l'environnement 2005. Les récipiendaires du prix Goldman de cette année se battent sur de nombreux fronts tels que l'arrêt d'une érosion du sol dévastatrice, la lutte contre des exploitations minières et forestières illégales, l'oppression aux projets d'importation de déchets nucléaires d'un certain pays. Grâce à leurs actions au niveau des habitants locaux, ces héros ont motivé des peuples entiers, des communautés et des organisations internationales à combattre des gouvernements corrompus, des trafiquants de drogue dangereux, des milices indépendantes et des intérêts dans des affaires illégales. Célébrant aujourd'hui son 16e anniversaire, le prestigieux Prix Goldman pour l'environnement récompense chaque année de simples citoyens extraordinaires pour leur défense de l'environnement, provenant de six zones géographiques : l'Afrique, l'Asie, l'Europe, les Etats-Unis insulaires, l'Amérique du Nord, l'Amérique du Sud et l'Amérique Centrale. Le Prix récompense les personnes ayant démontré des efforts soutenus et considérables visant à la préservation et à l'amélioration de l'environnement naturel, bien souvent à grands risques pour leur propre vie. Chaque gagnant recevra une récompense de 125.000 dollars, la plus grande de son espèce. «Le calibre des gagnants de cette année fait escalader l'activisme environnemental à de nouveaux sommets en matière de risques, de dévouement à la cause et de vision», dit M. Richard Goldman, président de la Fondation Goldman pour l'environnement. «Le prix a deux objectifs importants. Le premier est de faire réaliser au monde les efforts qu'une personne peut accomplir, et le second est d'influencer les dirigeants mondiaux, particulièrement ceux des pays natifs des récipiendaires, à agir positivement et rapidement pour épargner une destruction supplémentaire de la planète. Les gagnants du Prix Goldman 2005 dépassent ces critères». Depuis 1990, 107 activistes environnementaux provenant de 65 pays ont été honorés. Beaucoup d'entre eux ont reçu d'autres formes d'appréciation pour leurs efforts. Par exemple, en 1991, Wangari Maathai a reçu le Prix Goldman pour l'environnement pour avoir fondé le Green Belt Movement du Kenya qui encourage la plantation d'arbres et un développement durable dans toute l'Afrique. En octobre, Maathai a reçu le Prix Nobel de la Paix. «Le fait d'avoir reçu le Prix Goldman m'a donné un soutien moral et une armure protectrice contre les forces négatives qui détruisaient l'environnement et que le Green Belt Movement et moi combattions. Cela m'a donné la force et le courage de continuer», a commenté Maathai. Les gagnants de cette année Pour l'Amérique du Nord : Isidro Baldenegro López, 38 ans, Chihuahua, Mexique Baldenegro est un agriculteur vivrier et le chef de la communauté du peuple Tarahumara du Mexique qui vit dans les montagnes de la Sierra Madre. Après avoir été le témoin de l'assassinat de son père lorsqu'il était enfant, Baldenegro a passé une grande partie de sa vie à protéger les forêts anciennes contre la dévastation et l'abattage hors règlement dans une région déchirée par la violence, la corruption et le trafic de drogue. En 2003, Baldenegro a été subitement arrêté et emprisonné sur fausse accusation. Il fut libéré 15 mois plus tard. Les travaux de Baldenegro ont abouti à de nouvelles interdictions d'exploitation forestière dans toute la région de la Sierra Madre. Pour l'Afrique :Corneille Ewango, 41 ans, Epulu, République Démocratique du Congo. En tant que botaniste de l'Institut congolais pour la conservation de la nature, Ewango a géré le programme de botanie de la réserve Okapi de 1996 à 2003. Pendant une décennie de violente guerre civile dans la République Démocratique du Congo, Ewango est resté en première ligne et a dirigé les efforts de protection et de préservation de la réserve, de ses résidents ainsi que de ses animaux et plantes rares. Actuellement, Ewango met à profit la bourse qu'il a reçue pour étudier la botanie tropicale à l'Université de St-Louis au Missouri. Pour l'Asie :Kaisha Atakhanova, 47 ans, Karaganda, Kazakhstan. Atakhanova a mené une campagne réussie visant à empêcher l'importation commerciale de déchets nucléaires dans la République de Kazakhstan. Un biologiste, spécialisé dans les effets génétiques des radiations nucléaires, Atakhanova a fondé et continue à diriger le Centre écologique de Karaganda qui favorise l'établissement d'une démocratie locale et la protection de l'environnement dans le gouvernement et la société civile. Pour l'Amérique du Sud et l'Amérique Centrale :Père José Andrés Tamayo Cortez, 47 ans, Olancho, Honduras. Le Père Tamayo est un prêtre catholique charismatique en tête de la lutte pour la justice environnementale en Honduras. Il est responsable du Mouvement en faveur de l'environnement d'Olancho, une coalition d'agriculteurs vivriers, de chefs de communauté et de leaders religieux qui défendent leurs terres contre une exploitation forestière commerciale sans retenue. Ils continuent à exercer conjointement une forte pression sur le gouvernement hondurien pour qu'il réforme sa politique forestière nationale. Pour l'Europe :Stephanie Toth, 34 ans, Rosia Montana, Roumanie. Ancienne éditrice d'un magazine londonien, The Ecologist, Roth a été l'élément moteur derrière une campagne internationale visant à arrêter la construction de la plus grande mine d'or à ciel ouvert d'Europe, devant être exploitée en Roumanie. Roth s'est jointe à la campagne contre la mine après avoir participé à une initiative locale réussie dont le but était d'arrêter le développement d'un «parc basé sur le thème de Dracula» en Transylvanie, un projet qui aurait détruit une ancienne forêt de chênes à côté d'une citadelle médiévale. Pour les Etats insulaires :Chavannes Jean-Baptiste, 58 ans, Papaye, Haïti. L'agronome Jean-Baptiste fonda le Mouvement Paysan de Papaye en 1973 pour enseigner aux Haïtiens les principes de l'agriculture durable et les techniques de lutte contre l'érosion dans un pays qui s'écroule graduellement en raison de son déboisement intensif. Ce mouvement est devenu l'une des initiatives paysannes environnementales les plus efficaces de l'histoire haïtienne, grâce à sa stimulation du développement économique, de la protection de l'environnement et de la survie individuelle. Malgré un climat politique extrêmement volatile, les travaux de Jean-Baptiste ont été avantageux pour plus de 200.000 personnes dans tout le pays. Déclaration du récipiendaire Chavannes Jean-Baptiste Jean-Baptiste a réalisé depuis longtemps que l'avenir d'Haïti et la prospérité économique de ses habitants dépendent de la protection des montagnes sauvages et sacrées de l'île et de la préservation de sa couche arable fertile. Pour accomplir ces objectifs, il a collaboré avec les paysans de son pays depuis plus de 30 ans. Mettant à profit les groupes de travail communaux traditionnels d'Haïti ou gwoupman, le MPP engage plus de 60.000 membres de la communauté dans l'agriculture durable, dont 20.000 femmes et 10.000 jeunes. Jean-Baptiste et ses collègues forment les fermiers à utiliser des systèmes d'irrigation au goutte-à-goutte qui économisent l'eau, des engrais et des pesticides naturels au lieu de produits commerciaux toxiques, et à construire des structures à peu de frais pour éviter l'érosion. L'amélioration de la production agricole à long terme qui en a résulté a diminué de façon significative la dépendance sur les aliments importés, réduit la malnutrition chez les enfants, a protégé les approvisionnements vitaux en eau et a aidé à diminuer le niveau de pauvreté générale au centre d'Haïti. Un arbre à la fois Pour Jean-Baptiste et le MPP, chaque arbre compte. Les membres du MPP ont planté collectivement plus de 20 millions d'arbres fruitiers et d'arbres forestiers pour aider à stabiliser le sol fragile d'Haïti et à établir l'accès à un plus grand nombre de sources alimentaires. A travers les années, de nombreux critiques ont soutenu que la plantation d'arbres est sans intérêt du fait qu'un grand nombre d'entre eux seront coupés pour servir de bois de chauffage. Jean-Baptiste ne se décourage pas ; son rêve est d'offrir une Haïti verte à la prochaine génération. Sa stratégie inclut d'améliorer l'accès à d'autres sources de combustibles. Cette idée a abouti au lancement d'une initiative de production d'électricité solaire qui comprend des ateliers sur la construction de chargeurs de batterie à énergie solaire et l'établissement d'une petite unité de fabrication de produits solaires. Encadré A propos du Prix Goldman Le Prix Goldman pour l'environnement permet à ses récipiendaires de continuer à gagner des victoires environnementales contre toute attente et à inspirer des gens ordinaires à entreprendre des actions extraordinaires pour protéger le monde. Le Prix Goldman pour l'environnement a été créé en 1990 par Richard N. Goldman et feu sa femme, Rhoda H. Goldman, leaders communautaires et philanthropes. Les gagnants du Prix Goldman pour l'environnement sont sélectionnés par un jury international d'après des nominations confidentielles soumises à un réseau mondial d'organisations et de personnes intéressées par l'environnement. Les gagnants du Prix sont invités à participer à un tour de 10 jours de San Francisco et de Washington, D.C. pour la cérémonie et la présentation des prix, des conférences de presse, des briefings avec les médias et des rencontres avec des leaders dans le monde de la politique, du gouvernement, des finances et de l'environnement.
Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".