La COSAFH et la Fête du Théâtre

Publié le 2005-04-21 | Le Nouvelliste

La Journée Internationale du Théâtre a été célébrée grandiosement par les talentueux acteurs de l'atelier Comédie sans Frontière d'Haïti (SOSAFH) sur les planches du Rex Théâtre les 1, 2, 3 avril 2005. Ce week-end de théâtre au cours duquel on a honoré Madame l'écrivain Paulette Poujol-Oriol, lauréate du Prix Deschamps 1980 avec son roman «Le Creuset». Puis, Paula Clermont Péan a permis à la foule qui avait fait le déplacement d'apprécier le travail louable et encourageant du dramaturge, Georges Béleck, responsable de l'atelier COSAFH. Mona Guérin, auteur du feuilleton radiophonique «Roy les Voilà» a brillé par son absence lors de la remise des plaques d'honneur mais elle n'a pas su éclipser la joie des participants venus se divertir et se ressourcer à la fête du théâtre. Paulette Poujol Oriol a fait revenir dans sa mémoire cette phrase de feu le poète Félix Morisseau Leroy : «Partout où il y a le théâtre, il y a progrès du peuple «pour exhorter les acteurs adhérents au COSAFH à persévérer dans ce chemin qu'ils ont choisi pour valoriser le théâtre haïtien. Avec sacrifice, efforts et disciplines bien sûr. La soirée du vendredi a noté le succès de «Amour et Mensonges», tragédie écrite en quatre actes. Issus de milieux sociaux différents, les acteurs Valérie, Mimine, Evens, Arnold allaient vivre une situation amoureuse faite de haine, de folie, de mensonge et d'illusions. Ils en ont profité pour dénoncer les tabous et les préjugés de la société haïtienne. On avait de la tristesse à les regarder s'entredéchirer et de les voir s'engager dans un chemin qui mène au malheur et à la vengeance. Et le samedi 2 avril 2005, la COSAFH a repris sa pièce à succès «Haïti, cri d'espoir» qui avait recueilli les applaudissements du public français durant le dernier semestre. Incapables de se supporter l'un l'autre tant leurs rêves sont parsemés de désespoir, d'ennuis et de tourments. Les seize acteurs jouant «Haïti, cri d'espoir» chantaient à haute voix pour libérer leurs frustrations, leurs déceptions devant l'état lamentable de notre pays. Ils avaient pour décor le vide symbolisant la nécessité d'un pays à construire : «qui traîne sa misère depuis la nuit des temps». Un désert. Un coin oublié. Cris, chants, révoltes : «Haïti, cri d'espoir» est le procès de tout un peuple où les Haïtiens ont avoué leur culpabilité, leur faute pour avoir contribué à enfoncer le pays dans le chaos, l'ennui, l'incertitude. Les acteurs en ont profité également pour ridiculiser l'attitude de nos politiciens corrompus, les partisans du statu quo qui n'offrent aucune alternative au pays pour reprendre ici, les propos du journaliste, Pierre Raymond Dumas dans sa longue chronique : «Cette transition qui n'en finit pas». «Souvenirs et Dialogues» allaient clôturer la fête du Théâtre. Cette tragi-comédie représente des personnages qui cherchent le bonheur dans un amour non partagé. Bref, les acteurs de Comédie Sans Frontière d'Haïti (COSAFH) ont réussi le pari de commémorer la fête du Théâtre à leur manière, fête qui arrive le 27 mars de chaque année. Ils ont surtout réussi le pari à travers les trois pièces de Georges Béleck de dénoncer les maux qui handicapent l'évolution de notre société. Des maux dont nous sommes les responsables.
Schultz Laurent Junior Familleunie@yahoo.Fr Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".