De la MINUSTAH à la MINUJUSTH sans dédommager les parents des victimes

La délégation du Conseil de sécurité qui a visité Haïti du 22 au 24 juin 2017, dans la perspective de la mise en place prochaine de la Mission des Nations unies pour l’appui à la justice en Haïti (MINUJUSTH), n’a rien promis sur le dédommagement des victimes du choléra causées par le contingent népalais de la MINUSTAH depuis 2010.

Lemoine Bonneau
Par Lemoine Bonneau
26 juin 2017 | Lecture : 2 min.
La délégation du Conseil de sécurité qui a visité Haïti du 22 au 24 juin 2017, dans la perspective de la mise en place prochaine de la Mission des Nations unies pour l’appui à la justice en Haïti (MINUJUSTH), n’a rien promis sur le dédommagement des victimes du choléra causées par le contingent népalais de la MINUSTAH depuis 2010. Voulant s’enquérir de la situation du pays sur le plan de la gouvernance, la délégation s’est entretenue avec les représentants des grands Corps de l’Etat dans le cadre de cette visite de terrain. Sans ambages, le
CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX INSCRITS

Inscrivez-vous gratuitement

Il vous reste 85% à découvrir. Inscrivez vous pour lire la suite de cet article.

Réagir à cet article

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

Pas de commentaire

Les commentaires sont ouverts à tous les inscrits. Ils font l'objet de modération. Ils seront supprimés s'ils sont jugés non conformes à la charte .

Réservé aux inscrits

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.