Jacmel honore ses fils

Maurice Cadet [20 juin 1933-20 juin 2017] Maurice Cadet, 84 ans, est connu davantage comme poète haïtien, surtout au Québec où Il a passé une bonne partie de sa vie. Plus de quinze titres publiés au Québec dont « Turbulence », « Haute Dissidence », « L’Illusoire éternité de l’été », « Soleil levé », « Tambour battant ». Il vit à Jacmel où il prend sa retraite sur ses terres. Il a écrit aussi un ouvrage de souvenirs sur sa ville natale : « Si Jacmel d’antan m’était conté », Ed. Dodine. Il a travaillé dans la même veine que Michelet Divers. Un «passionné» de Jacmel. Il a pourtant enduré des problèmes en Haïti, avant d’aller s’établir au Québec. Nous l’avons rencontré.

Publié le 2017-06-20 | Le Nouvelliste

Culture -

Le Nouvelliste (L. N.) : Vous n’avez pas de rancune pour ce qu’on vous a fait ? Maurice Cadet (M.C) - Je ne suis pas du genre à fouiller dans les blessures déjà fermées. Je laisse dormir et guérir les cicatrices. La vie est trop courte pour s’attarder à d’anciennes rancunes. Je ne suis pas un homme rancunier. C’est pas bon pour l’hygiène de vie. Comme enseignant L. N. : Où aviez-vous vécu en Afrique ? M.C.: En République démocratique du Congo (RDC), j’y ai vécu avec une très forte communauté haïtienne. J’ai enseigné à Kananga où j’ai rencontré des gens trapus et les baloubas, de haute taille. On vivait dans la conviviabilité, dans le vivre-ensemble. Le peuple congolais était encore sous le traumatisme de la mort de son leader Patrice Lumumba et cherchait à naître à la vie. J’étais arrivé au Congo vers 1960. J’ai dû retourner rapidement en Haïti, à cause de mon père malade. Je voulais me rapprocher de mon père, de la famille. L.N. : Vous êtes retourné, après l’enterrement, à l’étranger, notamment au Canada, en 1967 –l’année de l’exposition universelle au Canada ?. M.C- J’ai participé, au Québec, à l’essor de l’éducation connue sous le nom de « révolution tranquille ». J’étais allé m’établir directement au Lac St Jean, dans l’arrière-pays du Québec, à Alma’’. Les frères Mariste d’Alma ont changé l’histoire de l’éducation au Canada. L’un des frères a fait sortir un livre qui a marqué l’histoire de l’éducation dans ce pays : « Les insolences du frère untel ». Il a dénoncé « les faiblesses du système d’éducation, de l’enseignement du français et de la formation des maîtres ». Cela annonçait le début de la révolution tranquille au Québec - une refonte politique, culturelle, linguistique et sociale. Comme poète L. N. : Qu’est-ce qui vous a poussé à devenir poète au Québec ? M.C : Au début, j’écrivais pour moi-même. C’est un ami qui a pris mes textes et les a envoyés au Conseil des Arts du Canada. C’est ainsi que j’ai publié «Turbulences», aux éditions Sagmi/Québec, 1988. L. N. - Y-a-t-il une circonstance particulière pour votre élan vers la poésie ? M.C- Cela m’a mis sur la piste pour me lancer. J’ai eu un bon accueil dans les milieux québécois. En outre, certains journaux haïtiens de la diaspora ont parlé de mes œuvres : Haïti Observateur, Haïti progrès, Haïti en marche, etc. Le N. -Aviez-vous eu d’autres motivations ? M.C- En 2016, à l’occasion du 30ème anniversaire du festival international de la poésie des Trois Rivières, j’ai été invité à y participer en compagnie de 30 autres poètes du monde entier. J’étais là comme invité d’Haïti et du Québec. C’est un festival annuel. Plusieurs de mes titres ont été finalistes pour différents prix. J’ai pas gagné ; car la palme a été remportée par la plus grande poétesse du Canada à l’époque, Anne Hébert. L. N.- Citez-nous un de vos poèmes ? M.C.: J’aime ce poème tiré de «Turbulences» : « il faut laver le poème de tous les clins d’oeil des autres continuer à dire non aux êtres et aux choses dessiner un grand refus aux quatre murs du vent épuiser toutes les figures de renonciation dans les mouvements des yeux-têtes-épaules-hanches-pas certains soirs il faut remplacer les mots par les cris sauvages inévitablement avec de longs gestes d’écorcheurs il faut débiter à vif le vieux monde des choses bien dites à la merci des altérations perverses du mot toute parole est pourriture ». L. N. :Vos thèmes de prédilection ? M.C. : L’amour, les femmes et l’identité : une appartenance viscérale au pays d’Haïti. L. N. :Le journal doit-il simplement vous souhaiter « bonne fête » pour saluer le retour d’un Jacmélien sur ses terres ou êtes-vous marqué d’avoir passé une bonne partie de votre vie à l’étranger ? M.C : C’est un écrivain ayant une mémoire bourrée de souvenirs qui est de retour à Jacmel. J’utilise ma mémoire grâce à mon sens de l’image et de la créativité. C’est cet homme là qui a mis pied sur ses terres. Par exemple, dans mon livre de souvenir « Si Jacmel m’était conté », j’utilise l’humour, la richesse des détails, et surtout un style dépouillé, imagé, facile à lire.

p.s. : Pauline Depestre, sa mère, est la tante de l’écrivain René Depestre. L’Ancienne Gouverneure du Canada, Michaëlle Jean est la fille de la sœur de René Depestre.
Propos recueillis par : Wébert Lahens webblahens@yahoo.fr Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".