L'OEA incapable d'élire son Secrétaire général

L'Organisation des Etats Américains (OEA) n'a pas réussi lundi à se doter d'un nouveau Secrétaire général, les deux candidats chilien et mexicain étant à égalité après cinq tours de scrutin. Nouveau scrutin le 2 mai prochain.

Publié le 2005-04-12 | Le Nouvelliste

Les opérations de vote pour élire un nouveau Secrétaire général au sein de l'OEA ont été suspendues lundi après-midi après cinq tours qui ont accordé 17 voix chacun au ministre de l'Intérieur chilien José Miguel Insulza et au ministre des Affaires étrangères mexicain Luis Ernesto Derbez, témoignant de la polarisation du continent américain. Pour être élu, le futur numéro un de l'organisation panaméricaine doit obtenir au moins 18 voix des 34 ministres des Affaires étrangères (ou leurs représentants) des pays membres réunis lundi à Washington. Les deux candidats ont annoncé le maintien de leur candidature. M. Derbez, un économiste de 58 ans pour qui ont voté les Etats-Unis, a déclaré qu'il allait "chercher à établir un consensus" sur son nom d'ici au 2 mai. Pour sa part, le socialiste Insulza, 61 ans, s'est félicité que la plupart des pays d'Amérique du sud et des Caraïbes aient "résisté à une énorme pression" pour changer leur vote en faveur de son adversaire. Le candidat chilien a notamment reçu le soutien de l'Argentine, du Brésil, du Venezuela, de l'Uruguay et d'Haïti. Plusieurs candidats à la direction de l'OEA ont visité Haïti, mais le vote du gouvernement Latortue est allé à un pays qui a fourni des troupes à la Mission des Nations Unies pour la stabilisation d'Haïti (MINUSTAH) . Outre les Etats-Unis, le Canada, le Pérou et le Costa Rica ont voté Derbez. Les deux camps ont réfuté l'idée d'une division du continent entre le sud d'un côté, et l'Amérique centrale et du nord de l'autre. "Ce n'est pas une profonde division, simplement un match nul" entre deux candidats, a affirmé M. Derbez. Le Mexicain et le Chilien pourraient être départagés par un troisième candidat puisque le règlement de l'OEA prévoit que, si aucun candidat en lice n'est élu à l'issue des cinq premiers tours, d'autres postulants peuvent se présenter. Le Pérou pourrait ainsi proposer son représentant, Manuel Rodriguez Cuadros. A l'origine, trois candidats - l'ancien président du Salvador Francisco Flores, Luis Ernesto Derbez et José Miguel Insulza- briguaient le poste de Secrétaire général, vacant depuis la démission, en octobre, du Costaricien Miguel Angel Rodriguez, emprisonné depuis pour corruption dans son pays. Mais Francisco Flores, soutenu par les Etats-Unis, a retiré vendredi sa candidature. L'élection de lundi est sans précédent à deux points de vue. C'est la première fois que l'organisation ne parvient pas à décider sur les candidats en lice. Deuxièment, durant 57 ans de vie institutionnelle, le poulain de Washington s'est toujours imposé sur les autres. Or, après le retrait du candidat soutenu par les Etats-Unis, celui sur lequel ils se sont rabattus ne fait pas l'unanimité. En choisissant l'ex-président du Salvador, Francisco Flores, les Etats-Unis avait soutenu la loyauté du seul pays de la région à avoir maintenu ses troupes en Irak. Avec un florilège de gouvernement de gauche en Amérique latine et un Brésil qui aspire à une hégémonie sur le sous-continent, Washington s'est planté. 18 Etats du continent s'accrochent toujours à José Miguel Insulza. Avec un budget financé à 60 % par les Etats-Unis, l'institution régionale peut-elle espérer sortir de l'emprise politique des Etats-Unis ? Rassemblant 34 Etats, l'OEA se porte garante de la démocratie dans l'hémisphère occidental. Elle joue un rôle de médiation en cas de conflit et assure l'observation des élections. Créée en 1948, initialement avec 21 pays membres, l'OEA comprend à l'heure actuelle tous les pays du continent américain à l'exception de Cuba.
Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".