Un Sommet international des femmes du numérique en Haïti

Publié le 2017-05-12 | lenouvelliste.com

Les 15 et 16 mai prochains, la Chambre de commerce des femmes entrepreneures d’Haïti (CCFEH) organise le Sommet international des femmes du numérique en Haïti à l’hôtel NH El Rancho, de neuf heures du matin à six heures de l'après-midi. Un événement ouvert à tous, aux femmes et aux jeunes particulièrement. Lancée en mars 2016, la Chambre de commerce des femmes entrepreneures d’Haïti (CCFEH) est un réseau de femmes évoluant dans le secteur des affaires, mais aussi des professionnelles de tous les domaines. Elle fournit des formations, de l’accompagnement technique et juridique et organise des soirées de réseautage, baptisées « Women biz night », toutes les fins de mois. Pour ce sommet, le public qui fera le déplacement aura droit à six panels composés chacun de cinq intervenants. Et donc, trente conférenciers -dont cinq sont des hommes- en provenance du Brésil, de la Jamaïque, du Panama, de la Guadeloupe, du Mali, de la France, du Canada, des États-Unis, des Bahamas, de Trinidad and Tobago, de Dubaï aussi bien d’Haïti viendront partager leurs expériences et montrer les différentes opportunités qu’il y a dans ce créneau. « Nous avons constaté que la technologie est devenue indispensable. On a remarqué que, même à l’échelle internationale, les femmes sont minoritaires, et qu’à travers le monde, il y a des plaidoyers pour permettre à plus de femmes de pouvoir avoir accès à cet outil », confie Daniella Jacques, présidente de la CCFEH, qui estime que la technologie est un élément incontournable si l’on doit parler de progrès et de développement durable en Haïti. Il y aura aussi un atelier d’immersion à la technologie destiné aux enfants de huit à dix ans. Quinze élèves provenant du Collège St-Louis de Bourdon, du Collège Marie-Anne, du Collège Les Normaliens réunis, de l’École St-Joseph des Frères de l’instruction chrétienne de Pétion-Ville et du Collège Roger Anglade prendront part à un atelier au terme duquel ils pourront créer une application mobile. Cette activité est ouverte à tout public. Les intéressés doivent se rendre sur le site Internet www.sifnuh.com pour s’inscrire gratuitement à un ou des panels de leur choix.


Réagir à cet article