3 avril : Journée nationale du mouvement des femmes en Haïti

C’est sur le thème «Fanm ak gason men nan men pou yon lòt Ayiti » que le Ministère à la Condition féminine et aux droits des femmes (MCFDF) a procédé, ce lundi 3 avril, dans ses locaux, au lancement de la journée nationale du mouvement des femmes haïtiennes. Eunide Innocent, la nouvelle ministre du MCFDF, se réjouit du travail déjà accompli par des femmes pour le respect de leurs droits.

Publié le 2017-04-04 | lenouvelliste.com

Cette journée nationale en mémoire du mouvement des femmes en Haïti a été l’occasion pour la ministre à la Condition féminine et aux droits des femmes, Eunide Innocent, de faire un rappel historique des différentes phases de la lutte pour l’émancipation des femmes haïtiennes. Elle a souligné que le 3 avril 1986 est la date de naissance du moment qui a déjà accouché d'excellents résultats surtout avec le vote et la promulgation de la loi sur le quota de 30% des femmes dans les espaces décisionnels. Selon le ministre, il reste encore du chemin à parcourir en faveur d’une bonne politique pour le respect et l’application de deux conventions ratifiées par Haïti, de l’adoption d’une politique générale d’égalité des sexes, de la promotion des droits des femmes et contre toutes formes de stéréotypes, de préjugés et de clichés contre les femmes. La titulaire du MCFDF entend à travers cette journée nationale rendre hommage au mouvement des femmes pour sa contribution à la construction d’une société qui tend à être égalitaire et sans violence. Ainsi, elle invite les différentes organisations féministes à faire le bilan de leurs actions pour pouvoir définir d’autres stratégies capables de répondre au mieux aux besoins de cette catégorie sociale.
Ricardo Ulysse ulyssericardo@yahoo.fr
Auteur


Réagir à cet article