Formation professionnelle et éducation civique pour de « meilleurs » citoyens

Tous les pays disposent d’un délai relativement court pour transmettre des compétences aux enfants pour les préparer à l'âge adulte. Il est alors légitime de se demander ce qui est préférable : enseigner un métier dans l'espoir d’apporter une plus grande sécurité économique, ou enseigner l'éducation civique dans le but de créer de « meilleurs » citoyens ?

Par Bjorn Lomborg et Gaelle Prophete
Par Par Bjorn Lomborg et Gaelle Prophete
11 avr. 2017 | Lecture : 4 min.
C'est la question soulevée par un nouveau document de recherche, publié dans le cadre du projet Haïti Priorise. Dans ce projet de recherche, des dizaines d'experts se sont penchés sur différentes façons de répondre aux défis que représentent le développement, l'environnement et l'économie. Leurs recherches se concentrent uniquement sur Haïti et sont le résultat d'un dialogue approfondi avec la société civile, les bureaucrates, les politiciens, les jeunes, les chefs d'entreprise, les experts et les leaders du secteur en Haïti. Nous présentons
CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX INSCRITS

Inscrivez-vous gratuitement

Il vous reste 85% à découvrir. Inscrivez vous pour lire la suite de cet article.

Réagir à cet article

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

Pas de commentaire

Les commentaires sont ouverts à tous les inscrits. Ils font l'objet de modération. Ils seront supprimés s'ils sont jugés non conformes à la charte .

Réservé aux inscrits

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.