Pierre Simon Georges prend les rênes du ministère de l’Environnement

Le nouveau ministre de l’Environnement, Pierre Simon Georges, a été installé dans ses fonctions le mercredi 22 mars 2016 par son collègue le ministre de l’Intérieur, le Dr Max Roudolph St Albin, aux locaux du ministère sis à Pacot. À peine revêtu de ses nouveaux habits de ministre de l’Environnement, le haut fonctionnaire promet de faire la guerre au gaspillage et à la corruption et de gérer son ministère avec austérité et sans complaisance.

Publié le 2017-03-24 | Le Nouvelliste

Tour à tour député de la 45e législature, trésorier au CEP et secrétaire général à la Chambre basse, Pierre Simon Georges est un vieux routier de la fonction publique. En héritant du portefeuille de l’Environnement, il dit connaître d’avance les immenses défis auxquels il aura à faire face au cours de son passage à la tête de ce ministère. Immédiatement après cette cérémonie, a fait savoir le nouveau titulaire, pressé de se mettre au travail, le ministère mettra en route un calendrier de visite des zones affectées par l’ouragan Matthew afin de renforcer l’accompagnement des victimes et de les rassurer sur les démarches déjà en cours pour réduire la vulnérabilité des populations touchées par de telles catastrophes. En guise de feuille de route, le nouveau ministre a confié que le Premier ministre a demandé à son ministère de mettre en branle dans le meilleur délai un programme de promotion des énergies alternatives au bois en synergie avec tous les ministères en collaboration avec le Parlement et en concertation avec la société civile. Pierre Simon Georges, dans son discours, a aussi admis que « nous vivons une période charnière marquée par les changements climatiques sévères. » Haïti n’est pas épargnée par ce phénomène mondial. « Considérée par plus d’un comme le pays le plus pauvre de l’hémisphère occidental, Haïti doit faire face simultanément à la pauvreté de masse, la dégradation accélérée de son environnement et à une crise énergétique aussi longue que complexe », a-t-il décrit dans son discours d’installation. Pour sa part, le ministre St-Albin, qui procédait à l’installation, lui rappelle que la « problématique de l’environnement et celle de l’aménagement du territoire sont au cœur des préoccupations de l’administration Moïse/Lafontant». « Le gouvernement entend mettre tout en œuvre pour améliorer les indicateurs environnementaux dont la couverture végétale devant progresser au moins 2% chaque année », a-t-il poursuivi, précisant que l’aménagement du territoire et des aires protégées constitue un domaine de collaboration entre le ministère de l’Environnement et le ministère de l’Intérieur. De son côté, le ministre sortant, Dieuseul Simon Desras, s’est « enorgueilli d’avoir laissé une institution en train de prendre sa vitesse de croisière». Il a dressé un bilan sur l’ensemble des chantiers qu’il avait entrepris et sur lesquels son successeur devra capitaliser au nom de la continuité de l’Etat (statut d’observateur d’Haïti auprès du CBF (Caribbean Biodiversity Fund), les efforts pour créer un fonds haïtien pour la biodiversité, la finalisation de la Politique nationale de lutte contre les changements climatiques (PNCC), l'initiation du processus d’accès au fonds vert du climat, etc.) « Désormais, le ministère jouit pleinement d'une crédibilité croissante auprès des partenaires tant nationaux qu’internationaux qui mérite d’être poursuivie et maintenue», s’est réjoui le ministre sortant, qui dit partir décontracté. « À six mois de l’exercice fiscal, les dépenses effectuées au niveau du budget alloué au ministère n’excèdent pas 40%, ce qui va mettre votre administration dans une situation confortable pour agir », a dévoilé le ministre Desras.
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".