Administration Moïse-Lafontant/ MHAVE/ INSTALLATION

Stéphanie Auguste intronisée à la tête du ministère de la diaspora

La nouvelle ministre des Haïtiens vivant à l’étranger, Stéphanie Auguste, a pris fonction officiellement mercredi. Intronisée par le ministre de la Planification, Me Aviol Fleurant, la titulaire du MHAVE a promis d'accorder une attention spéciale aux investisseurs haïtiens de l’étranger.

Publié le 2017-03-23 | lenouvelliste.com

Lors d’une cérémonie empreinte de convivialité, le ministre de la Planification, Me Aviol Fleurant, a remis les clés du ministère des Haïtiens vivant à l’étranger (MHAVE) à Stéphanie Auguste. Cette cérémonie a réuni plus d’une cinquantaine de personnes, dont l’ex-ministre du MHAVE Robert Labrousse, l’ancien directeur général du MHAVE Marc-Élie Nelson, le député de la deuxième circonscription de Port-au-Prince, Jean René Lochard, et l’ancien président de la Chambre des députés Jean Tholbert Alexis. Dans ses propos, Me Aviol Fleurant a conseillé à la titulaire du MHAVE, Stéphanie Auguste, de cultiver l’humilité, l’esprit de service, le patriotisme dans ses nouvelles attributions afin d'arriver à de meilleurs résultats. « Je vous invite à créer des conditions susceptibles de permettre aux Haïtiens de l’étranger de revenir investir dans le pays en vue de favoriser la création de richesse pour contribuer à l’accroissement économique du pays», a conseillé le ministre Aviol Fleurant. Pour sa part, la nouvelle ministre des Haïtiens vivant à l’étranger (MHAVE), Stéphanie Auguste, dans son allocution, a remercié le président Jovenel Moïse et son Premier ministre Jack Guy Lafontant pour avoir fait choix d'elle. C’est avec « une profonde émotion» qu’elle accueille cette nomination à la tête du MHAVE. Cette fonction, dit-elle, la met en face de ses responsabilités en tant que patriote. Elle a annoncé qu’elle allait faire de son mieux en vue d’assurer l’application des grandes lignes de la politique générale du gouvernement en accordant une attention spéciale aux investisseurs haïtiens de l’étranger.


Réagir à cet article