Vaccination : Comment sauver 16 000 vies d'enfants

Le ministère de la Santé publique et de la Population, en collaboration avec des organisations locales et internationales, a fait d’énormes progrès en matière de réduction du taux de mortalité infantile, passant de 80 décès pour mille naissances vivantes en 2000 à 59 décès pour mille actuellement.

Bjorn Lomborg et Gaelle Prophete
Par Bjorn Lomborg et Gaelle Prophete
15 mars 2017 | Lecture : 4 min.
Le ministère de la Santé publique et de la Population, en collaboration avec des organisations locales et internationales, a fait d’énormes progrès en matière de réduction du taux de mortalité infantile, passant de 80 décès pour mille naissances vivantes en 2000 à 59 décès pour mille actuellement. Haïti a toutefois toujours le taux de mortalité infantile le plus élevé des Caraïbes. Moins de la moitié des enfants reçoivent tous leurs vaccins. Près de deux décès d'enfants sur dix sont causés par des maladies qui pourraient être évitées grâc
CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX INSCRITS

Inscrivez-vous gratuitement

Il vous reste 85% à découvrir. Inscrivez vous pour lire la suite de cet article.

Réagir à cet article

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

Pas de commentaire

Les commentaires sont ouverts à tous les inscrits. Ils font l'objet de modération. Ils seront supprimés s'ils sont jugés non conformes à la charte .

Réservé aux inscrits

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.