La Francophonie à l'honneur à Cabaret

Publié le 2005-03-22 | Le Nouvelliste

Sur un mode de réjouissance juvénile, la Francophonie a eu un certain relief le dimanche 20 mars 2005 à Cabaret (commune située à 35 Km de Port-au-Prince). En effet, à l'initiative du réseau CLAC (Centre de Lecture et d'Animation Culturelle) financé par l'Agence Intergouvernementale de la Francophonie (OIF), un superbe spectacle a été présenté au local du CLAC de Cabaret. Ce spectacle a réuni plusieurs artistes, chanteurs et jeunes talents de la région qui ont évolué sur scène. Dalix Marcellus et Joseph-Nicolas Thomas (animateur-vedette à la Radio Ayipa de Cabaret) ont animé avec brio le spectacle au cours duquel ont été organisés des concours de chaise musicale, de dessin des différents logos OIF, des interprétations de chansons francophones en créole ou en français. Guillaume Pierre-Ronald, coordonnateur du CLAC de Cabaret, avait tout mis en oeuvre pour la réussite de la fête de la Francophonie dans sa commune. Charles Péguy Jackson, Darline Lundy, Dorléans Landie, Nadège Antoine, pour ne citer que ceux-là, ont électrisé l'assistance avec leurs interprétations. C'était agréable à voir. Sur scène, ils étaient formidables. La Troupe Ayiti Tchaka Dance venue de Port-au-Prince ne pouvait s'empêcher d'être de la partie. Ses chorégraphies ont fit les délices du public grâce au talent de Guerda Melchisédech (le grand nain), Guy-Rolin, Margerette, Rodrigue et Anilus qui ont de superbes pas de danse. Calixte Beauvais, Joseph Emmanuel, Velciné Joseph ont fait chanter leurs tambours pour le plaisir d'une assistance en délire estimée à plus de 300 personnes. A noter qu'au niveau des différents CLAC existant à Verrettes, Marchand Dessalines, Saint-Michel de L'Attalaye, Gros Morne, Plaisance, Limonade, Grande Rivière du Nord, Trou du Nord, Saint-Raphaël, etc. un spectacle du même genre a été organisé pour célébrer le 35e anniversaire de la Francophonie. Et dire que le public réagit positivement à cette initiative du ministère de la Culture et de la Communication et de l'OIF qui ambitionne de promouvoir la lecture publique, l'art et la culture à travers la danse, le théâtre dans les zones rurales. Même si, sur un autre plan, il reste à améliorer et renforcer la structure des CLAC qui restent et demeurent un véritable exemple à suivre dans les autres coins reculés du pays.
R. B. Auteur

Réagir à cet article