Jovenel Moïse inculpé mais libre de ses mouvements

En se présentant devant le juge d’instruction mercredi, le président élu Jovenel Moïse est devenu un inculpé. C’est en tout cas la thèse soutenue par l’ancien commissaire du gouvernement Claudy Gassant, arguant qu’en tant que tel l’ancien P.D.G d'Agritrans n’est plus libre de ses mouvements. Si Camille Leblanc, avocat de Jovenel Moïse, admet que son client est inculpé, il rejette cependant l’idée qu’il n’est pas libre de ses mouvements.

Danio Darius
Par Danio Darius
26 janv. 2017 | Lecture : 4 min.
«Jovenel Moïse est passé du stade d’impliqué dans une affaire à celui d’inculpé formel par un juge», clame l’ancien juge d’instruction Claudy Gassant. Il explique que le président élu est « entre guillemets sous contrôle judiciaire et ne peut à ce titre disposer de ses mouvements sans avertir le juge». Jovenel Moïse doit rester à la disposition de la justice, poursuit Claudy Gassant, soulignant que, pour se déplacer, celui qui se dit être un phénomène doit avoir « l’autorisation du juge». Il ne peut pas quitter le pays comme bon lui semble, di
CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX INSCRITS

Inscrivez-vous gratuitement

Il vous reste 85% à découvrir. Inscrivez vous pour lire la suite de cet article.

Réagir à cet article

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

Pas de commentaire

Les commentaires sont ouverts à tous les inscrits. Ils font l'objet de modération. Ils seront supprimés s'ils sont jugés non conformes à la charte .

Réservé aux inscrits

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.