Robenson Lauvince, une vie de production

Acteur, producteur et écrivain, Robenson Lauvince, jeune Haïtien résidant aux États-Unis, ne cesse de faire ses preuves dans le monde artistique. Couronné de ces multiples chapeaux, il a déjà mis à l’écran les vidéos d’artistes et groupes musicaux comme Fantom, Gabel et Klass. Co-fondateur de Clearshot Entertainment, une entreprise spécialisée dans la production de vidéos et de films haïtiens à succès, Robenson Lauvince est à ce jour une référence dans le domaine.

Publié le 2016-12-16 | lenouvelliste.com

Robenson a émigré aux États-Unis en 2002, alors qu’il était âgé de 17 ans. Alors qu’il est encore à l’école secondaire, il développe un amour pour la musique. Sa passion pour la musique le pousse à prendre à cœur les multiples difficultés du secteur musical haïtien, ainsi il a fait choix de la production vidéo comme carrière. Ses études secondaires achevées, Robenson rentre à la Art institute & Palm Beach Film School, où il fait des études en production cinématographique. Il commence sa carrière comme réalisateur avec « Ou se melodi », une vidéo du groupe Gabel. Il restera sur cette voie en produisant pour plus d’un groupe compas. Il poursuit donc avec les clips « Move Signal » et « You don't want me» de Klass, «Lòd Nan dezòd» de Djakout # 1, «Sincerely yours» de Zenglen, «Madanm mwen mèt pa bon» de Disip. Robenson ne se limite pas à la production. Il se présente sous la peau de directeur de production et se fait chef d’orchestre du vidéoclip « Cheri mwen pa lage w » de Izolan feat Jess, « Kite l fè travay li » de Fantom et « Byen domaj » de Top Adlerman. Également éditeur, ses productions dans le domaine de l’édition comprennent des publicités locales pour différentes entreprises, ainsi que de nombreux films à budget indépendant. Pour ses films, il a reçu des honneurs au titre de meilleur auteur, de meilleur directeur et aussi de meilleur producteur. « Ce qui m’importe le plus, c’est de progresser. Je mets mon cœur et ma passion dans mon travail. À chaque nouvelle production, mon unique but est d’aller vers un meilleur résultat », fait remarquer cet homme qui au cours de sa carrière a inventé à chaque fois une nouvelle façon d’offrir au public de meilleures productions. Parmi les nombreux films qu’il a réalisés, on peut compter le long métrage « Lanmou entèdi » avec Ricardo Lefèvre, Joanna Alcéus, et Junior Bonheur. Il a également dirigé et joué dans «Love Triangles» avec Daphney Dérivois, Kira André, Charlem Médéus et Miriam Jean-Philippe, «Désolé» avec Athlet St. Fleur (Flav), James Lamothe (P-Jay) Dessejour, Rubenson Joseph. Il travaille actuellement sur le film «Asefi» avec Daniel Darinus (Fantom), le Roi D et Vanessa Thélémaque et le film «Impact» avec Athlet St.Fleur (Flav), Rodney Phanord et Belindja Eustache. Après avoir remporté le prix du réalisateur Outstanding Achievement en 2013, il rafle par la suite le meilleur prix FDHMA 2014. Dans ce milieu où la compétition est très rude, il se dit très satisfait de ses œuvres, car Clearshot est l’une des compagnies les plus présentes sur le marché. « Je pense avoir réussi, car je me suis lancé dans un domaine où évoluent beaucoup d’autres jeunes très talentueux et je suis quand même arrivé à me forger une place parmi les meilleurs », tels sont les propos de ce jeune producteur qui a frayé un chemin dans l'industrie haïtienne de divertissement et dont le plus grand souhait est d’ouvrir une école de production en Haïti.


Réagir à cet article