Lafortune Félix est allé retrouver Hector Hyppolite

En 1972, commence la carrière publique de Lafortune Félix, artiste anonyme qui décorait les murs de son temple dans la région de Saint-Marc.

Gérald Alexis
Par Gérald Alexis
13 déc. 2016 | Lecture : 3 min.
En 1972, commence la carrière publique de Lafortune Félix, artiste anonyme qui décorait les murs de son temple dans la région de Saint-Marc. C’est Pierre Monosiet, alors directeur et conservateur au Musée d’art haïtien du collège Saint-Pierre, qui l'avait découvert. Pierre se trompait rarement. La réussite de Lafortune Félix en est une nouvelle fois la preuve. Qu’est-ce qui rendait ce personnage intéressant? Pour moi qui l’ai rencontré au tout début de sa carrière, ce qui m’avait frappé de prime abord c’était sa modestie. Il s’étonnait de sa
CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX INSCRITS

Inscrivez-vous gratuitement

Il vous reste 85% à découvrir. Inscrivez vous pour lire la suite de cet article.

Réagir à cet article

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

Pas de commentaire

Les commentaires sont ouverts à tous les inscrits. Ils font l'objet de modération. Ils seront supprimés s'ils sont jugés non conformes à la charte .

Réservé aux inscrits

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.