Toucher la plaie du doigt

Près de deux semaines après le passage de l’ouragan Matthew sur le pays, plusieurs milliers de sinistrés des coins reculés guettent toujours l’arrivée des autorités.

Valéry Daudier
Par Valéry Daudier
14 oct. 2016 | Lecture : 2 min.
Près de deux semaines après le passage de l’ouragan Matthew sur le pays, plusieurs milliers de sinistrés des coins reculés guettent toujours l’arrivée des autorités. Mais, depuis mercredi, le débat n’est plus de chercher à comprendre comment aider ces derniers, mais il tourne autour de la question de l’aide humanitaire dominicaine. La photo montrant l’impressionnant convoi dominicain fâchait déjà des « nationalistes » avant même son arrivée sur le territoire national. Pour certains, les autorités haïtiennes auraient dû refuser catégoriquement c
CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX INSCRITS

Inscrivez-vous gratuitement

Il vous reste 85% à découvrir. Inscrivez vous pour lire la suite de cet article.

Réagir à cet article

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

Pas de commentaire

Les commentaires sont ouverts à tous les inscrits. Ils font l'objet de modération. Ils seront supprimés s'ils sont jugés non conformes à la charte .

Réservé aux inscrits

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.