Coopération/Haïti/Brésil/MPSTB

L'administration actuelle et l'International critiqués

Publié le 2005-03-02 | Le Nouvelliste

Rentré en Haïti le 9 février 2005 en vue de renforcer les liens entre les peuples haitien et brésilien, le responsable du Mouvement des Paysans Sans Terre-Brésil (MPSTB), Joao Alexandre Peschanski, a présenté, ce mercredi, un bilan quasiment négatif de la gestion de l'administration Alexandre/Latortue et de la vision de l'International à l'égard d'Haïti. Le responsable s'inquiète énormément de la situation économique précaire des Haïtiens vivant dans les régions les plus reculées du pays. Selon son analyse de l'évolution économique et sociale d'Haïti, Joao Alexandre Peschanski estime nécessaire l'unité des organisations haïtiennes, ce qu'il qualifie de projet fondamental pour empêcher que les mobilisations populaires du pays soient manipulées par des groupes politiques traditionnels ou des personnes désirant se projeter sur la scène nationale. Pour l'unification, il est nécessaire de vaincre une série d'ennemis d'importance. En premier lieu, ''la fragmentation des luttes''. En second lieu, ''la cooptation des leaders sociaux par le gouvernement et les institutions internationales'', a -t-il admis. En troisième lieu, ''il y a la misère de la population qui empêche que la majorité des personnes, même celles qui y ont un intérêt, puisse participer à des réunions, car elles sont occupées à chercher de la nourriture''. Selon ses estimations, 82% des Haïtiens vivent en dessous du seuil de la pauvreté. Se référant à la condition sociale des paysans haïtiens, le responsable du MPSTB croit urgente une réforme agraire. ''Parler de la réforme agraire n'est pas une utopie en dépit de la catastrophe sociale que vit le pays. La réforme agraire peut beaucoup aider la population haïtienne. Donc, elle est une urgence'', a soutenu Joao Alexandre Peschanski. Toutefois, ce dernier a critiqué la présence des troupes brésiliennes en Haïti qui, selon lui, n'apportent rien de bénéfique au pays. Interrogé sur un ''probable changement de la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en Haïti (MINUSTAH)'', il a fait savoir que la décision relève de la société civile haïtienne. En pointant du doigt les Etats-Unis d'Amérique du Nord et la France, Joao Alexandre Peschanski a aussi dénoncé l'ingérence injustifiée de l'International dans les affaires internes d'Haïti''. D'après ses déclarations, ''plus d'un millier d'Haïtiens sont mis à l'écart par la communauté internationale et par l'administration actuelle''. Parallèlement, M. Peschanski a annoncé que la ''Mission Jubile Sud du Brésil'' rentrera en Haïti le 3 avril prochain pour faire une expertise de l'évolution de la situation des droits humains. Dans la même logique de coopération entre la société civile du Brésil et celle d'Haïti, il a affirmé que vingt (20) techniciens agricoles de la Mission Caritas Brésil et via Campesina-Brésil seront en Haïti d'ici au mois de mai 2005 pour partager leurs connaissances avec certaines organisations paysannes haïtiennes. Avant de laisser le pays le 3 mars 2005, M. Peschanski s'est entretenu avec plusieurs membres d'organisations de la société civile : PAPDA, Mouvman Peyizan Papaye (MPP), MPNKP, Tèt Kole, POHDH, ICKL, SOFA, Batay Ouvriye, GARR, Justice et Paix, SOKOWA, CRESFED. Il se dit satisfait de ses entretiens avec les membres des organisations de la société civile haïtienne.
Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".