La zone franche dominicaine lutte pour sa survie

Publié le 2005-03-02 | Le Nouvelliste

Le secteur de l'exploitation de la zone franche dominicaine multiplie les efforts pour essayer d'atténuer les effets nocifs de l'élimination du système des quotas sur les exportations de textiles et de vêtements en vigueur depuis janvier 2005. La production industrielle dominicaine est très dépendante de l'industrie de l'habillement américaine. L'élimination des quotas au niveau du commerce international du textile, a porté un rude coup à certains petits industriels américains qui se trouvent pour le moment présent à la merci des géants asiatiques du textile, comme la Chine et l'Inde qui disposent de grande capacités de production et des prix très concurrenciels. Au moment où des compagnies recherchent la concurrence, les industriels américains s'activent à réduire leurs coûts de production. De ce fait, selon les experts, la République Dominicaine - pays où les coûts de production sont très élevés - aura une chance de survivre seulement si elle réussit à offrir un excellent service, à prendre avantage de sa position géographique et aussi à faire la différence par rapport aux compétiteurs offrant de meilleurs prix. A en croire les propos de Arturo Peguero, rapportés par le journal Hoy, rien que cette année, neuf (9) entreprises (usines) dominicaines ont déjà fermé leurs portes, la majeure partie de ces usines sont repertoriées dans la zone de Santiago. Il a souligné, en outre, que des données disponibles montrent que 7.000 pertes d'emplois sont déjà enregistrées, et d'autres compagnies se préparent à fermer ou à se fusionner. Ce qui engendrerait d'éventuelles réductions d'emplois. Les responsables de la Zone Franche ont rencontré, à sujet, le ministre dominicain du Commerce et de l'Industrie et celui du Travail respectivement, Francisco Javier Garcia et Jose Ramon Fadul. Ils ont également rencontré le gouverneur de la Banque Centrale dominicaine Hector Valdez Albizu qui, dans le cadre des débats, il a été dit que la surévaluation du peso ne permettent pas aux entreprises de compenser les coûts élevés de la production locale. Pour sa part le journal El Caribe informe qu'une commission du Conseil national de la Zone franche se rendra prochainement en Colombie pour recruter des investisseurs qui seraient intéressés à investir dans le textile ou à établir un " joint-venture'' à cette fin avec des hommes d'affaires dominicains. Luisa Fernandez, directrice exécutive du conseil National de la zone franche a expliqué que jusqu'à présent en République Dominicaine, seul, Grupo M. a complètement intégré le processus ". Nous recherchons des compagnies capables de fabriquer des matériels sur place, des entreprises installées dans le pays et qui soient en mesure d'offrir à leurs clients un "full package", en d'autres termes, un service qui s'étend de la production des tissus, passant par la couture, l'étiquettage, jusqu'à l'emballage, a indiqué Mme Fernandez. Elle a également informé que les membres de la commission du Conseil National de la zone franche voyageront en Chine afin d'encourager les entreprises chinoises à investir dans l'implantation d'industries de fabrication de tissus en République Dominicaine. Par ailleurs, le président dominicain Leonel Fernandez visitera la Chine (Taiwan) en avril prochain, selon une information émanant du ministre des Afaires étrangères dominicain Carlos Morales Troncoso qui en a fait l'annonce lors d'une cérémonie au cours de laquelle le ministre des Affaires étrangères taiwanais Tan-sun Chen a été décoré. Morales Troncoso a annoncé que la Taïwan ferait un don de 7.5 millions de dollars américains au gouvernement dominicain. Cet argent servira à agrandir le cyberpark de l'Institut de technologie des Amériques. Le ministre a déjà signé un accord de libre échange entre la Taïwan et la République Dominicaine.
Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".