Artcho Danse

Un beau bal

6 heures. Samedi 26 février. Une longue ligne s'étire devant le grillage de l'entrée du Rex Théatre qui s'apprête à accueillir le Bal des Guédés qui est devenu, 10 ans après, la pièce maîtresse du chorégraphe Jeanguy Saintus et un classique en son genre.

Publié le 2005-03-01 | Le Nouvelliste

Des leurs premiers pas dans l'enceinte du Rex, les participants sont mis dans l'ambiance par l'exposition qui ont été, près des marches qui donnent accès à la salle de spectacle, de petits cercueils surmontés de croix et des photos des différents acteurs de la représentation affichées. Sur les clichés, on reconnaît Fédora Mathieu, Farida Lecoin, Linda Francois D'Meza et Christelle Uro, la danseuse francaise invitée pour le spectacle. Il y a aussi Vitolio et Dayron, qui complètent la distribution des rôles principaux dans cette version du Bal des Guédé remaniée par Jeanguy Saintus. Dans la salle, les places sont rares. Le public a été ponctuel. Une personne arrivée à 6:05 doit bien chercher dans la salle grouillante de monde pour trouver une place. Brochure de présentation en mains, le public attend avec impatience le début du spectacle. Pour une participante, l'attente a été de dix ans. 6 :30. le bal débute ou plus exactement l'initiation. Les rideaux s'ouvrent sur une femme assise sur une tombe. Elle ressemble à une folle. Deux déesses fendent la salle. Soudées l'une à l'autre, elle gravissent le podium et passent devant les yeux de Manman Wouyo (Paula Clermont Péan) qui commence à raconter une histoire dans des registres poétiques. Guédélie (Christelle Uro) fait son entrée, voilée de noir, sur les premiers sons de tambour. La danseuse néo-classique crée un monde de magie dans son interprétation de Guédélie. Une magie qui allait durer tout le spectacle, véritable véhicule d'émotions Linda Francois D'Meza, dans une petite robe mauve courte se laisse imprégner par le rythme du tamtam. Dans sa transe, elle enfante Ti Baron dont le baptème est fastement célébré. Dayron Napolès fait son apparition dans la peau de Ti Baron. Son string couleur chair suscite l'euphorie du public féminin du spectacle. Plus tard, artifice de la chorégraphie, il enfila un collant, recentrant du même coup l'attention sur le spectacle. Fédora Mathieu en Guédévie courtisane sonne l'heure de l'intermède qui annonce le début du bal. La deuxième partie du spectacle fait place à deux hommes qui portent des drapeaux. L'initiation finit par transformer Guédélie en Guédélie Lacroix, les chorégraphies se succèdent jusqu'à la scène finale où, suivant la musique de plus en plus saccadée, les déhanchements ont explosé. Les guédés montraient leur vrai visage. Cette première représentation du Bal des Guédé a reçu une grande ovation des spectateurs présents. Le chorégraphe Jeanguy Saintus qui a consenti de nombreux sacrifices pour faire revenir la pièce au Rex - planches qui le répugnent, mais il voulait honorer de cette reprise pour avoir accueilli le premier Bal des Guédé- a salué ses collaborateurs. Il a eu des mots spéciaux pour Linda Francois D'Meza, cette passionnée de la danse, la seule à danser deux fois le bal des guédé. Dayron Napolès qui a été impeccable dans le Bal des guédé, souffrait pourtant d'un mal au genou. La bandelette qu'il a portée à son genou durant toute la sorée ne faisait pas partie de son costume. La veille, il avait subi une fracture lors de la répétition finale, mais il a tenu a dansé Le Bal des Guédé. Une attitude que Jeanguy Saintus a voulu saluer dans ses mots de clôture. Cette représentation a été l'expression des qualités qui ont fait la réputation de Artcho Danse : la beauté, le travail et l'exigence. Ces qualités ont été présentes dans chaque pas des danseurs qui ont été accompagnés par des musiciens maîtres de leurs tambours. Le bal des guédé lance le début d'une saison pour Artcho Danse. Les jeunes chorégraphes Vitolio Jeune, Dayron Napolès et Linda Francois D'Meza travaillent sur une deuxième édition de la soirée des chorégraphes (25 et 26 juin 2005), véritable plate-forme pour faire éclore la créativité des jeunes à Artcho Danse. Elle sera précédée en mai des soirées des solistes.
Hugo Merveille Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".