Projection/Vente-Signaure/FOKAL

Depestre : la joie communicative de raconter

Un feu de rhum brûle et coule dans la voix de René Depestre quand il raconte. Dans « Chronique d'un animal marin » du réalisateur français Patrick Cazals, les dialogues roulent tout feu tout flamme avec lui.

Publié le 2005-02-28 | Le Nouvelliste

La Fondation Connaissances et Liberté (FOKAL) a accueilli, le samedi 26 février, l'écrivain haïtien René Depestre. Des manifestations culturelles ont été organisées en son honneur. Un film documentaire, signé Patrick Cazals (un réalisateur français), a été projeté sur grand écran dans la salle polyvalente de FOKAL. Ce documentaire biographique titré « Chronique d'un animal marin » retrace le parcours brillant d'un écrivain qui s'est frotté à une variété de cultures et dont l'oeuvre s'est enrichie de leur essence. Le plaisir de raconter Dans le documentaire de Patrick Cazals, Depestre raconte, avec délectation, sa rencontre avec de grandes personnalités littéraires et de son audace de jeune écrivain en culotte courte. L'auteur nous parle aussi, toujours avec cette même joie communicative, de « La ruche », un journal que Jacques Stephen Alexis, Gérald Bloncourt , et lui, ont créé pour accueillir André Breton, le pape du surréalisme de l'époque. « Un Français, monsieur Mabille, m'a dit un jour que le prochain invité va être quelqu'un d'aussi considérable que Césaire. Il est le fondateur du surréalisme, André Breton. Je me suis dit : il faut absolument que j'écrive un livre. J'ai pu réunir une vingtaine de poèmes et je me suis présenté à l'imprimerie de l'Etat. J'ai été reçu par le directeur ; je portais encore des culottes courtes », confie René Depestre avec sa voix qui brûle et qui coule comme un feu de rhum tropical. Il n'avait pas froid aux yeux depuis ses premiers matins de jeunesse, cet enfant d'Haïti qui est né coiffé : « J'ai dit au directeur de l'Imprimerie de L'Etat d'imiter le plus possible les livres des éditions Gallimar ». Le numéro spécial consacré au surréalisme était un véritable brûlot révolutionnaire qui allait embraser la jeunesse estudiantine, et ce courant allait emporter la dictature de Elie Lescot. « Breton était enchanté par cette atmosphère, Breton disait qu'il vivait les plus beaux jours de sa vie. Le surréalisme avait fait des insurrections plutôt verbales en France. (...) C'était une sorte de mai 68 tropical anvant la lettre. C'était la première contestation étudiante de l'après guerre dans le monde », dit-il avec des mots qui pétillent. Le documentaire de Cazals, sympathique, entraînant, rythmé, nous a promenés à travers des lieux géographiques où Depestre a vécu ou simplement a posé ses pas. Il a été suivi d'un débat au cours duquel l'écrivain a fourni des explications sur les événements qui ont marqué sa vie et son oeuvre. Après les débats, Depestre a signé « Etincelles suivi de Gerbe de sang », deux recueils de poèmes fondus en un seul par les Editions Presses Nationales d'Haïti. Cet ouvrage, présenté sous une belle couverture rouge grenat, vient agrandir la "Collection L'Intenporel" lancée l'année dernière, au cours d'un point de presse, par le directeur des Presses Nationales, Me Willens Edouard. Pendant que la vente-signature se déroulait au 2ème étage du bâtiment de FOKAL, précisément, à la Bibliothèque Monique Calixte, le comédien Daniel Marcelin faisait une lecture scénique d'un ensemble de textes de René Depestre. Daniel Marcelin a paré le texte de chaleur et y a apporté un supplément d'âme ; le public, nombreux, en rang, serré, avançait vers le poète, vers « l'homme de la grande île planétaire, de la grande île cosmique » qui a pour point d'ancrage Jacmel. Décidément, Depestre a fait une bonne plongée dans le cadre culturel haïtien. Ce bain culturel permettra à cet "animal marin de la poésie", à ce "nègre aux vastes espoirs", de revitaliser sa verve poétique.
Claude Bernard Sérant Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".