Propreté. Dignité. Santé.

Publié le 2016-09-23 | lenouvelliste.com

Hier, au Village, nous avons fait un feu de bois et nous nous sommes assis autour du feu pour rêver. La conscience tranquille, puisque le bois en question était sec, nous avons fait notre lettre à nous à ce vendeur de rêves au visage inconnu qui aura dans quelques semaines le destin de notre nation au creux de ses mains. Certains croient encore au Père Noël. Je les laisse donc, puisque décembre arrive à grands pas, préparer leur liste de cadeaux pendant que de mon côté, avec les miens, je prépare ma lettre… au candidat qui remportera les élections. Après tout, c’est peut-être un peu une autre manière de croire au Père Noël... Tant pis. « Cher candidat, en cette année d’élections nous souhaitons : - D’abord, que tu tiennes tes promesses - Ensuite, que tu n’emportes pas les fonds de l’État - Que tu aies du respect pour ceux qui ont voté pour toi Et puis… - Nous souhaitons qu’il y ait plus de budget pour la santé - Plus de services dans les hôpitaux publics - Un meilleur salaire pour les médecins et les enseignants Nous serions comblés si… - Le dollar baissait significativement - Nous étions en sécurité - Tu combattais la corruption - Si nous avions de l’électricité… Et puis, cher candidat, NOUS NE VOULONS PLUS DE FATRAS ! Nous ne voulons plus nager dedans, baigner dedans et vivre avec leur fumet en toile de fond. Nous ne voulons pas de cette image de nous ni de cet environnement pour nos enfants. Nous voulons voir tous les quartiers propres, les quartiers malere comme les quartiers grannèg. Nos vœux, cher candidat, ne nous déchargent pas de nos responsabilités de citoyens. Nous balaierons, nettoierons, ferons du compost. Nous serons sages. Nous nous laverons les mains, refuserons de nous complaire dans les coutumes dévastatrices pour la santé, nous ne jetterons pas de fatras dans les rivières et les ravines ni en pleine rue. Et de plus, cher candidat, si tu fais vraiment des efforts, quand nous crierons ABA, se sera ABA mouch, ABA ravèt, ABA fatras !!! » Nous avons écrit notre liste, dont vous n’avez ici qu’un extrait… Et puis non, notre liste n’est pas preuve que nous croyons au Père Noël, car nous ne demandons pas de cadeaux. Tout comme nous acceptons nos responsabilités, nous demandons ce qui nous est dû : la propreté, la digni-té, la santé.
Auteur


Réagir à cet article