Hommage de Schultz Laurent Junior à M. Aubelin Jolicoeur

Publié le 2005-02-21 | Le Nouvelliste

Lorsque je dois choisir des mots pour écrire cet hommage à l'occasion de ton voyage pour l'éternité j'ai ressenti la tristesse, la panique et la peur. Peur de ne pas pouvoir honorer ce pli qui m'a offert l'opportunité d'accoucher les mots que j'ai choisis de te dire. Tout d'abord, je veux que tu me pardonnes de ce ton d'intimité que j'imprime à mes écrits. C'est tout simplement mon coeur qui prend l'envie de t'exprimer mon attachement filial, ma profonde gratitude. Je crois que je n'ai pas besoin d'étaler ici le parcours remarquable de ta carrière dans le métier de journaliste qui s'échelonne sur plus de cinq décennies. D'autres mieux que moi vont te camper bien vivant dans les axes attendris de leur coeur et dans les colonnes du quotidien Le Nouvelliste ou dans d'autres journaux de la place pour retracer le différentes facettes de ta personnalité qui font de toi un être unique, adulé et respecté. Je veux tout simplement te rendre un dernier hommage, toi qui m'as offert le beau privilège de te fréquenter durant les quinze dernières années de ta vie au point de mettre à mon profit ton joli coeur qui te permet de me considérer comme ton fils spirituel comme tant d'autres que tu affectionnes dans les chemins étroits d'ici-bas. Mais il parait que j'ai été un peu gaté parce que la vie m'a offert une heureuse chance: que tu me passes tes livres de prédilection, citons par exemple Les Maîtres de Georges Duchamel afin que mon esprit se nourisse de ces si belles pensées que tu as miser en pratique durant les quatre vingt un années de ton existence. En acceptant de préfacer mon premier recueil de poèmes: "Bouquet d'Amour" paru sous les presses de l'Imprimeur II en l'an 2000, tu cicatrices au fond de mon coeur, par ce geste inoubliable et qui m'honore une douce blessure dont le sang qui gicle à flots traduit mon admiration pour toi qui, ici ne peut se défaire de considérations affectives. Que dire aussi pour les maintes occasions où tu me reçois chez toi en essayant de partager avec moi tes soucis, tes amertumes et tes appréhensions. De ces différentes rencontres découle une expérience enrichisante me permettant de savourer l'immensité de ton savoir, ta tendresse exquise, ton élégance et surtout ta gentillesse que l'on ne retrouve pas dans tous les carrefours du monde. Mais tout cela se referme déjà dans des livres de souvenir car je n'aurai pas encore l'opportunité de te revoir pour te copnter mes projets d'avenir, toi qui m'as séduit par les écrits jusqu'à m'inciter à étudier le journalisme non pas pour suivre tes traces mais pour méditer sur ton exemple qui devrait être proposé aux générations futures en quête de repères et d'orientation. Mais le Seigneur dans sa grande liberté en a pensé autrement. te rappelant auprès de lui suivant son plan d'amour pour chacun de ses enfants. Il t'a rappelé parce qu'il a voulu que tu t'émerveilles devant les grâces et les bienfaits qui attendent là-haut après que tu as bien fini de remplir ta journée. aussi après 81 ans de luttes et de sacrifices où tu as lutté au prix de durs et longs combats pour que nos dirigeants têtus et irresponsables travaillant au bonheur de lacollectivité n'as-tu pas droit à ce repos éternel bien mérité? Tu es parti pour l'Au-delà en franchissant le seuil de l'éternité pour connaître la vérité en vue de vivre l'amour de Dieu en plénitude. Tu accomplis ton devoir envers ton pays dont tu es le plus distingué ambassadeur; et l'un des plus grands représentanta de Jacmel, ta ville natale après Mérisier Jeannis. Mais tu es parti, j'en suis sûr avec regret sans voir poindre à l'horizon l'aube éclatante pouvant nourrir notre foi que les chose un jour pourraient changer en Haïti. Pourtant c'est pour tout cela que tu as construit tout cet idéal de vie même lorsque tes yeux consentant à regarder la défaite ds uns et l'insouciance des autres. En arpentant d'autres chemins pour atteindre d'autres vives, tu comprendras que la vie vaut la peine d'être vécu surtout aux jours où l'on s'obstiné à croire qu'on avait bien rempli sa mission. Tu peux maintenant partir avec le tendre espoir que ton abscence sera rempli de ta présence. C'est pour tout cela que cette foule inoubliable était venue te rendre un dernier hommage lors de tes impressionnantes funérailles samedi dernier en l'Eglise St Pierre de Pétion-Ville. C'est pour tout cela que mon coeur te tiendra toujours présent dans ses fibres les plus sensibles.
Schultz Laurent Junior Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".