Alimentation : Reprendre le contrôle !

Publié le 2016-08-12 | Le Nouvelliste

Quand on y pense, c’est une grosse aberration de ne pas prendre soin de soi. Manger sainement, dormir suffisamment, bien s’hydrater et bouger régulièrement, cela devrait être un minimum. Et pourtant… Malgré les nombreux bénéfices connus de ces saines habitudes, malgré les nombreuses maladies que ces rituels élémentaires nous éviteraient, nous nous évertuons à : - négliger notre alimentation, notre sommeil et nos exercices, - à trouver des prétextes valables pour cette attitude, - à croire fermement à nos prétextes, Autrefois il était plus rare d’être bien informé sur les sujets liés à la santé, mais aujourd’hui avec les possibilités que nous offrent l’internet, la télé et la radio, l’information est partout. Le problème est que les prétextes sont eux aussi à portée de main. Il existe plusieurs raisons qui font que nous mangeons n’importe quoi et n’importe comment : le manque d’éducation sur le sujet de l’alimentation, la culture familiale, les problèmes d’estime de soi, la paresse… Ajoutons à tout cela ce phénomène mondial : le marketing qui nous engraisse d’un côté pendant que de l’autre il nous propose des diètes miracles… Dès notre naissance, pour toutes ces raisons, nous recevons de très mauvais messages de partout au sujet de notre alimentation. Et c’est forts de ces bagages et de cette grosse pression sociale que nous jalonnons notre vie de « raisons valables » justifiant des comportements tout à fait destructeurs comme : manger des bonbons parce qu’on est triste, des pate kòde super graisseux parce qu’on n’a pas eu le temps de manger à la maison, des chips parce que l’emballage est beau, des spaghettis aux « hot-dogs » parce que « c’est ce qu’on a fait aujourd’hui »… Nous nous installons souvent dans une routine sécurisante et nous laissons les autres décider pour nous : la cuisinière, le conjoint, le parent, l’expert en marketing, la société en général… Pourtant vous êtes un être libre. Personne ne vous oblige à manger ce qui ne vous convient pas. Vous êtes aux commandes. Mais soyons clairs. La routine liée à la négligence ou alors à la non-conscience de ce que nous imposons tous les jours à notre organisme comme poison constitue un cocktail qui nous tue à petit feu. Sortez de cet esclavage. Soyez proactif. Reprenez le contrôle ! • Décidez d’y consacrer DU TEMPS et des EFFORTS. Prendre le contrôle de ce qui va dans notre estomac demande de décider, planifier, acheter, cuisiner, etc. Faites de la place dans votre journée à ce programme. • Éduquez-vous. Soyez informé à tout moment de ce que vous mangez. Apprenez à identifier les aliments qui sont bons pour votre santé. Apprenez à vous méfier des emballages attirants et des mensonges qui s’y trouvent. Lisez minutieusement ce qui est écrit (souvent en très petites lettres) sur les étiquettes des produits industriels, et essayez de manger le plus naturel possible. • Célébrez vos repas. Aimer manger n’a rien de honteux. Pouvoir manger est une grâce. Faites de chacun de vos repas une vraie célébration de couleurs et de saveurs. Vous serez plus susceptible d’attendre ce festin au lieu de grignoter entre les repas. • Donnez du goût à vos repas. Le sucre naturel des fruits, le citron, l’ail, le persil, les oignons et les fantastiques arômes des feuilles de basilic, de menthe… n’ont rien à enlever aux traditionnels bouillon-cubes, pâte de tomate… Utilisez ces épices à volonté ! • Découvrez les ingrédients locaux. Manger sain ne veut pas dire dépenser plus, au contraire. Cassaves du Cap, avocats, mangues juteuses, patates douces, brocolis et betteraves de Kenscoff, miel de Jérémie… vous serez étonnés de voir baisser votre budget mensuel, tout en consommant des aliments organiques, savoureux et pleins de vertus pour votre santé. • Cuisinez à la maison. Commander tout le temps à manger pose plusieurs problèmes. 1) Cela coûte cher. 2) Vous êtes souvent dépendant d’un livreur ou du blocus, de quoi vraiment vous mettre de mauvaise humeur. 3) Vous n’avez aucun contrôle sur la qualité des ingrédients utilisés, ni sur les conditions d’hygiène dans lesquelles sont préparés ces repas. 4) Vos choix sont limités. 5) Les résultats sont parfois décevants. Cuisiner à la maison vous permet de vous assurer de repas variés de qualité et aussi de faire des économies. • Apprendre à dire non. Pas seulement à celui qui insiste pour vous gaver sous prétexte que vous êtes en visite chez lui, mais aussi aux emballages attirants du supermarché, et surtout aux pulsions et émotions de toutes sortes qui vous feront manger pour les mauvaises raisons. N’oubliez pas : vous êtes aux commandes. • Apprendre à prendre soin de vous. Prendre conscience qu’en mangeant mal vous êtes en train de vous faire du mal. Votre corps mérite d’être chouchouté. Arrêtez de lui imposer tous ces poisons. Vous méritez d’être en santé. • L’extrémisme ne paie pas. Un écart est aussi une décision que vous contrôlez. Faites-vous confiance. Décider de tricher un jour ne veut pas dire abandonner ou perdre le contrôle. Vous visez le long terme, ce n’est pas le « fritay » et la glace occasionnelle qui vous tueront. • Analysez HONNÊTEMENT vos habitudes et passez aux solutions. Vous êtes le seul à pouvoir nommer vos faiblesses. Trouvez des solutions et astuces qui vous aideront à maintenir vos décisions et garder le contrôle. Comme par exemple ne pas aller vous-même faire les courses, ne pas réduire vos portions drastiquement mais plutôt graduellement, ne pas prendre de résolutions que vous ne pourrez pas tenir. • Vous avez du temps. Vous aurez toujours du temps. Vous avez juste un effort additionnel à faire. En mangeant sainement et en faisant du sport régulièrement, vous faites un bien fou à votre corps, et par conséquent à votre mental. Dynamisme, énergie, peau éclatante, bonne humeur… c’est aussi cela le bonheur ! Village Santé
Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".