Sécurité des familles

L'envoi d'un mauvais signal

Carte Blanche

Publié le 2005-02-18 | Le Nouvelliste

Ce que j'observe de façon à la fois amusée et effarée, c'est la fuite devant les responsabilités. Quand on est au timon des Affaires, au service de l'Etat, quelle que soit la bavure commise par les forces de l'ordre, celles-ci assument. A fortiori, leurs supé lâche assassinat de quatre policiers dans le quartier de Clercine durant les trois jours gras, la Police décide d'une opération punitive contre une base tenue par des néo-militaires à Frères. Sans en aviser aux dommanges pouvant en être causés au sein de la population civile: les riverains et les passants. Comme de fait, un parent ramenant ses deux filles de l'école se retrouve sous le feu. Sa fillette de cinq ans, Mirtelly Jean-Baptiste, est mortellement touchée. Le père est blessé, son aînée tout autant. La télévision a relayé les images du drame de cette famille, dans la Presse écrite étalée la photo de cette enfant gisant sans vie. Dans un Etat responsable, à quoi l'opinion choquée pouvait-elle s'attendre dans l'heure qui suit? A des regrets exprimés au plus niveau de l'Etat, à la résolution explicite de sanctions contre les auteurs de la bavure et à l'annonce de réparation envers la famille victime. Ces gestes d'apaisement se font toujours attendre. Au contraire, l'on entend des dérobades du genre: « la fillette a été touchée lors d'échanges entre la police et les militaires démobilisés ...». Déjà, c'était fou que de décider de cette expédition sans souci de protection ou d'évacuation de la population civile riveraine. En tout cas, imaginons que cette affaire aboutisse dans une salle d'audience. La Partie civile et l'Accusation n'auraient pas manqué d'articuler, après cet aveu implicite, la question opportune: - Vous admettez, témoin, que la fillette a pu être touchée par des tirs venant de vos hommes? La nation suivrait attentivement l'administration de la réponse. En attendant un éclaircissement, une clarification, bref, la lumière sur cette étrange affaire de victime «collatérale», n'est-ce pas un mauvais signal lancé tant aux familles du dedans que du dehors? Avoir la désagréable sensation d'être exposé dans sa vie à tout moment et en tout lieu, n'est-ce-pas inadmissible?
Jean-Claude Boyer Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".