Concert de guitare

Amos, le magnifique

Mieux que Gatsby, le héros de Scott Fitzgérald, l’adjectif lui sied parfaitement, lui dont la renommée et la richesse se mesurent à l’immensité du talent déployé et non à la fortune matérielle, l’argent.

Roland Léonard
Par Roland Léonard
22 juil. 2016 | Lecture : 4 min.
Mieux que Gatsby, le héros de Scott Fitzgérald, l’adjectif lui sied parfaitement, lui dont la renommée et la richesse se mesurent à l’immensité du talent déployé et non à la fortune matérielle, l’argent. Après trente ans et plus, Amos Coulanges nous est revenu plus fort, plus maître de la guitare, plus serein, plus inventif dans ses arrangements aux belles harmonies, ses variations et paraphrases mélodiques. Il concilie et conjugue habilement dans son art, tradition et modernité. Ce lundi 18 juillet, à la salle polyvalente de la Fokal, le
CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX INSCRITS

Inscrivez-vous gratuitement

Il vous reste 85% à découvrir. Inscrivez vous pour lire la suite de cet article.

Réagir à cet article

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

Pas de commentaire

Les commentaires sont ouverts à tous les inscrits. Ils font l'objet de modération. Ils seront supprimés s'ils sont jugés non conformes à la charte .

Réservé aux inscrits

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.