Askanya, le grand art du chocolat en Haïti

Avec Askanya*, lancé en 2015, Haïti rejoint le club sélect de la production de tablettes de chocolat à travers le monde. Avec ses trois gammes dont Paradis, Minuit et Wanga-Nègès, le premier empire noir du monde peut espérer bientôt s’asseoir sur la même table que la Suisse et autres grands producteurs de ce délice pour négocier sa part de marché. En attendant ce B2B tout à fait réaliste dans une Haïti idéale, découvrant ceux qui ont osé rêver d’un projet si délicieux.

Chancy Victorin
Par Chancy Victorin
12 juil. 2016 | Lecture : 4 min.
Corinne Joachim Sanon Symietz et Gentilé Sénat sont amis depuis l’enfance. Elle, a été scolarisée à l’Institution du Sacré-Cœur ; lui, à l’Institution Saint-Louis de Gonzague. Avant de boucler le secondaire, les deux amis pouvaient rêver de carrière voire des plus irréalistes dans le contexte haïtien. Autant qu’une fabrique de tablettes de chocolat pouvait leur effleurer l’esprit à l’époque. Une fois passée la case du bac II, nos deux intrépides sont partis chacun de son côté pour des études à l’étranger. Elle va jusqu’à un MBA et un diplôme en
CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX INSCRITS

Inscrivez-vous gratuitement

Il vous reste 85% à découvrir. Inscrivez vous pour lire la suite de cet article.

Réagir à cet article

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

Pas de commentaire

Les commentaires sont ouverts à tous les inscrits. Ils font l'objet de modération. Ils seront supprimés s'ils sont jugés non conformes à la charte .

Réservé aux inscrits

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.