Les vaccins fortement recommandés chez les drepanocytaires

L’OMS a estimé en 2011 qu’environ 5% de la population mondiale portent les gènes caractéristiques des hémoglobinopathies (maladies liées aux globules rouges) qui sont principalement ceux de la drépanocytose et de la thalassémie (maladie se caractérisant par l’absence de la chaîne ? de l’hémoglobine).

Publié le 2016-06-17 | Le Nouvelliste

La drépanocytose, maladie très fréquente chez les personnes d'origine africaine et méditerranéenne, encore connue sous l’appellation d’anémie falciforme, est une maladie héréditaire qui se caractérise par des anomalies de l’hémoglobine. Les globules rouges, cellules sanguines de forme biconcave ont, grâce à l’hémoglobine (pigment rouge) qu’elles contiennent, la propriété principale de se déformer et ainsi d’assurer le transport de l’oxygène des poumons vers les différents organes de l’organisme. En cas d’anémie falciforme, l’hémoglobine S contenue dans les globules rouges leur donne une forme de faucille ou de croissant, d’où la perte de leur flexibilité, les empêchant ainsi de pénétrer dans les petits vaisseaux sanguins et d’assurer le transport de l’oxygène. Du fait de leur déformation en forme de faucille, ces globules rouges, facilement détruits, ne vivent que 10 à 20 jours contrairement aux globules rouges normaux qui vivent environ 120 jours dans la circulation sanguine, d’où l’anémie. La compromission du transport d’oxygène ainsi que l’occlusion des vaisseaux provoquent fréquemment chez les drépanocytaires des crises douloureuses et peuvent être à l’origine de lésions d’organes tels que les reins, le cerveau et principalement la rate (organe producteur des lymphocytes placé entre l’estomac et les fausses cotes). Les lésions entraînées à la rate peuvent même aboutir à la destruction complète de cette dernière, l’empêchant ainsi de lutter efficacement contre les bactéries présentes dans la circulation sanguine. Ceci explique le risque accru d’infections foudroyantes et parfois fatales (septicémie, méningite), principales causes de mortalité avant 5 ans. Ces infections réagissent peu aux traitements curatifs, d’où l’importance de la vaccination à titre préventif. Les drépanocytaires sont beaucoup plus sensibles aux infections bactériennes causées par certains germes tels les pneumocoques, Hæmophilus influenzae b, Salmonella et quelques méningocoques, mais aussi aux infections virales telles que la grippe. D’où la fréquence accrue de pneumonie, de méningite, de typhoïde, de grippe saisonnière, d’ostéomyélite et autres observées chez ces derniers s’ils ne sont pas vaccinés. Par conséquent, il est fortement recommandé que l’enfant drépanocytaire ait son calendrier vaccinal à jour et qu’il reçoive régulièrement les vaccins, surtout ceux contre les pneumocoques (Prevenar, Pneumo 23), l’Hæmophilus de type b (Hib), les salmonelles (Typhim Vi), les méningococcoques (Meningo) et la grippe (Grippe). Vu la fréquence des transfusions et la forte incidence des cas d’hépatites en Haïti, l’enfant drépanocytaire doit pouvoir bénéficier également de cette vaccination (Hep B surtout, Hep A et Hep C). A noter que comme les autres enfants, il doit recevoir la prévention vaccinale prévue contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la coqueluche… (Voir calendrier vaccinal de l’enfant drépanocytaire ci-dessous) De plus, l’OMS recommande un certain nombre de mesures visant à prendre en charge les patients atteints de drépanocytose : - des apports liquidiens en abondance - un régime alimentaire sain - une supplémentation en acide folique - des médicaments contre la douleur - la vaccination à titre préventif, et des antibiotiques en cas d’infection. Dr Anne-Rose MIGUEL Village Santé
Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".