La solution d'Haïti n'est pas militaire mais économique », selon Nestor Kirschner

Publié le 2005-01-24 | Le Nouvelliste

Après les ministres des affaires étrangères du Brésil et de l'Argentine, c'est maintenant le tour du Chef d'État argentin Nestor Kirschner de soulever la question haïtienne devant la communauté internationale. Lors du forum Europe-Amérique Latine, à Paris, le 20 janvier, le Président argentin a évoqué la question haïtienne comme un sujet préoccupant en Amérique latine. « C'est un cas qui réclame une aide urgente », a affirmé Nestor Kirschner. « L'année dernière, a rappelé le Président argentin, les pays de la région notamment le Brésil, le Chili et l'Argentine avaient reçu un mandat des Nations-unies. Nous avons pris en charge la situation en y envoyant des forces de paix dont le travail est mondialement connu », a indiqué Kirschner. Mais, « La solution d'Haïti ne peut pas être militaire. Elle doit être économique », a-t-il soutenu. Kirchner a appelé les nations des autres régions du monde à travailler ensemble pour apporter à Haiti un appui mondial. Selon M. Kirschner, « la solution d'Haïti ne doit venir seulement de l'Amérique latine, mais de tout le monde ». Au cours de son passage à Paris, le Président argentin s'est entretenu avec son homologue français Jacques Chirac. Nestor Kirschner et Jacques Chirac ont notamment discuté de la situation en Haïti, selon ce qu'a indiqué une note du Quai d'Orsay. M Kirschner a rappelé qu'Haïti a célébré l'année dernière le bicentenaire de son indépendance. « C'est le pays qui a donné sens aux valeurs de la révolution française. Ils ont conduit une révolution d'esclaves et aujourd'hui ils sont marginalisés et n'ont pas accès aux éléments les plus élémentaires [qui marqueraient] leur appartenance à l'humanité », a-t-il déclaré. Le Président argentin a estimé que « la collaboration internationale ne doit pas manquer » si on veut travailler pour le développement d'Haiti. Plusieurs spécialistes des rapports Europe-Amérique latine et des responsables politiques et économiques dont le ministre des Affaires étrangères français, Michel Barnier, le Président de la Banque interaméricaine de développement, Enrique Iglesias et le Président de la Corporation andine de développement, Enrique Garcia ont pris part au troisième forum Europe-Amérique latine. __AlterPresse___________________
Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".