Concours sur les droits de l'homme organisé par l'Ambassade des Etats-Unis

Quelle est la portée de la lutte pour l'égalité de la femme et comment a-t-elle contribué à l'avancement de la société ?

Publié le 2005-01-25 | Le Nouvelliste

A l'occasion de la commémoration du 56e anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme le 10 décembre 2004, le Bureau des Affaires Publiques de l'Ambassade des Etats-Unis d'Amérique a invité les écoliers et étudiants âgés de 16 à 22 ans à participer à un concours de textes. Les extraits ci-dessous ont été tirés du texte préparé par Daniella Jacques, étudiant en 2ème année à l'Institut des Hautes Etudes Commerciales et Economiques. Le thème choisi : Quelle est la portée de la lutte pour l'égalité de la femme et comment a-t-elle contribué à l'avancement de la société ? La reconnaissance de l'égalité de la femme avec l'homme revêt une importance capitale en raison de la destructuration actuelle de la société haïtienne ; celle-ci est caractérisée par une déliquescence de l'Etat, une régression du développement socio-économique et une appropriation de l'outil politique par certains secteurs à des fins partisanes souvent maffieuses. Pourtant, si la reconstruction d'Haïti doit se faire, elle ne se fera qu'avec la participation des femmes et dans le cadre d'une véritable égalité reconnue et acceptée. La lutte pour l'égalité de la femme en Haïti est apparue comme ailleurs en premier lieu sous forme de protestation et de résistance individuelle. L'histoire de la femme haïtienne est encore à écrire. Les données qui pourraient être trouvées permettront de retracer le parcours de cette lutte. Les revendications d'un premier mouvement organisé par la Ligue féminine d'action sociale en 1934, autour de l'exercice de la citoyenneté à part entière, permettront aux femmes de conquérir le droit de vote et celui d'occuper des postes électifs. Ce mouvement s'inscrit dans la mouvance des luttes menées au niveau international par les femmes pour refuser l'exclusion. Malheureusement, ce premier gain des femmes sera freiné par une longue période de répression. Depuis de nombreuses années, deux dossiers sont systématiquement inscrits dans l'agenda du mouvement des femmes en Haïti : la violence faite aux femmes et la féminisation de la pauvreté. Malgré le renforcement du cadre juridique pour la protection des femmes, ces violences restent impunies. Dans l'immense majorité des cas, les schémas socioculturels et les relations entre les genres n'ont pas changé en profondeur. On ne peut pas continuer à faire comme si la violence contre les femmes n'existait pas, ni à considérer que cette question est le problème des femmes. Les faits sont là et beaucoup de cas de discrimination faite aux femmes ont été relevés. Dans le domaine de l'éducation, les données statistiques montrent que les écarts enregistrés sont très significatifs : 52 % de garçons et 48 % de filles. Ceci, sans tenir compte des disparités observées selon l'origine sociale et le milieu géographique. Bien que l'éducation revête une importance capitale aux yeux des parents, il s'avère toutefois que les choix relatifs au niveau d'éducation à offrir aux enfants ne sont pas toujours les mêmes selon le sexe des enfants. A cela s'ajoutent les idéologies concernant les femmes qui induisent des exigences moindres quant à l'investissement à consentir dans l'éducation des individus de sexe féminin « pour s'occuper du foyer, nul besoin d'être philosophe » Ainsi lorsque les contraintes économiques imposent un choix, celui-ci se fera au détriment des filles dans les milieux ruraux. Le fait que les enfants doivent généralement parcourir des distances assez importantes pour se rendre dans un établissement scolaire est aussi évoqué pour restreindre la fréquentation scolaire des filles. Si les craintes ainsi exprimées se rapportent au phénomène trop fréquent des grossesses précoces (subséquentes à des relations voulues, non protégées ou à des agressions sexuelles) on ne peut cependant ignorer le fait que la question s'inscrive également dans une logique de contrôle des individus de sexe féminin. Si vous désirez lire l'intégralité de ce texte, veuillez visiter le site : http://usembassy.state.gov/haiti.
Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".