L’hôpital Immaculée Conception de Port-de-Paix dans un état critique

L’hôpital Immaculée Conception de Port-de-Paix se trouve dans une situation lamentable. Insalubrité, problème d’électricité, absence de matériel de premiers soins...L'hôpital peine à servir la population.

Publié le 2016-05-05 | lenouvelliste.com

Situé à la rue Hôpital, l’hôpital Immaculé Conception de Port-de- Paix dispense des soins au niveau du service des urgences, de la maternité, de la chirurgie, de la pédiatrie, de médecines interne et externe. Aussi dispose-t-il d’un centre de traitement de choléra. Selon l’une des infirmières du service des urgences, cet hôpital est en dysfonctionnement. « Les médecins et infirmières qui travaillent ici se trouvent dans une situation très compliquée. Les gens qui viennent au service des urgences ne peuvent pas être soignés convenablement, car nous sommes dépourvus de matériel de premiers secours », a-t-elle avoué tristement. Elle a ajouté que les infirmières et médecins sont souvent menacés par des parents en colère. « Pour eux, nous refusons de prendre en charge leurs proches. En réalité, nous travaillons avec nos ongles », a-t-elle poursuivi. L’hôpital Immaculée Conception de Port-de-Paix reflète une image indigne du ministère de la Santé publique et de la Population. C’est un site presque en ruine, un endroit insalubre et abandonné. En dehors de toutes les normes de sécurité, des patients de tous âges sont abandonnés à leurs souffrances. Selon certains d’entre eux : « Si l’oxygène est nécessaire pour sauver la vie d’un patient, dans ce centre hospitalier il va malheureusement mourir. Car ce dernier est rare. » Affectée aux urgences, le Dr Berline Jean, pour sa part, a sévèrement critiqué l'état de l’hôpital. « L’hôpital est dans le noir depuis des années. Des interventions chirurgicales parfois se font avec l’aide de bougies de cire ou de lampes de poche », a-t-elle fait savoir, ajoutant au passage: « Cet hôpital est couvert de poussière. » Le Dr Berline Jean a ajouté que l’environnement de l’hôpital n’est pas sécuritaire. « Il n’existe pas de clôture. Parfois des malades mentaux viennent menacer les employés et battre nos patients », a-t-elle dénoncé. Sachant que Port-de-Paix est une ville de taxi-moto où de nombreux accidents se produisent chaque jour, des observateurs déplorent le fait que l’hôpital n’a même pas un service d’orthopédie. « Des gens fracturés font plusieurs kilomètres pour se rendre à l’hôpital. Ils vont jusqu’à Saint-Marc pour être soignés. Ceci est inadmissible, car Port-de-Paix est une ville très dense et qui mérite mieux», ont-ils expliqué. Dans une salle au service des urgences, une femme d’une trentaine d’années souffre d'un problème cardiaque. C’est une prisonnière qui a déjà passé 24 mois en cellule. Elle a été condamnée à 4 ans d’emprisonnement pour meurtre. En prison, sa santé s'est dégradée. « Je suis à ma 23e visite dans cet hôpital. Les médecins ne cessent de me donner des piqûres d'analgésique. Ils savent que je suis cardiaque », a-t-elle précisé, avant d’ajouter que l’hôpital Immaculée Conception ne peut répondre à ses besoins de santé.


Réagir à cet article