Belladère : un forum binational pour la protection de l'environnement

Publié le 2016-04-18 | lenouvelliste.com

Le Réseau transfrontalier pour la protection de l'environnement regroupant des organisations haïtiennes et dominicaines, en partenariat avec le Ministère de l'Environnement (MDE), a procédé, les mercredi 13 et jeudi 14 avril 2016 à Belladère, au lancement d'un forum de " coopération binationale Haïti-République dominicaine " dans le cadre d'un projet de lutte pour la protection de l'environnement, le reboisement et le réchauffement climatique financé par l'Union européenne à travers le Bureau de l'ordonnateur national (BON). Ce programme dénommé " Deux peuples, un seul environnement à protéger", selon ses initiateurs, va permettre aux citoyens de prendre conscience, de faire la promotion et la gestion durable de l'environnement. «La COSADH se bat pour un environnement protégé et sain dans les frontières d'Haïti et de la République dominicaine», a dit Miryam Fétière, coordonnatrice de la Coordination pour des actions en santé et en développement d'Haïti. Mme Fétière a, par ailleurs, rappelé l'importance de l'environnement pour chaque être humain. «Dès la création, Dieu créa un environnement sain et protégé. Car l'environnement sain est l'affirmation de l'existence des êtres engagés pour mieux colmater le déboisement et le réchauffement climatique qui font leur chemin depuis un bout de temps», a indiqué Myriam Fétière. Avant d'ajouter : «Ce forum de coopération binational pour la protection de l'environnement et la création d'un jardin botanique entre les deux peuples vont permettre aux habitants de l'île de jouir pleinement de leurs droits fondamentaux et d'avoir accès à une agriculture biologique». Pour sa part, le responsable du projet, l'ingénieur-agrononome Edmond Bernard, dans son message de circonstance, a déclaré que ce programme de coopération binationale revendique la participation de toutes les organisations de base( du côté de la République dominicaine et d'Haïti ) ainsi que dans les milieux publics et communautaires. «La question de l'environnement s'avère aujourd'hui essentielle dans la planification du développement local», a-t-il dit. De même, la participation citoyenne, pour être effective dans l'amélioration des conditions environnementales du pays, passe par l'implication des organisations de la société civile dans la protection de l'environnement. Pour l'agent intérimaire de Belladère, Carther Fourrien, le droit à un environnement protégé est un acte authentique qui permet aux citoyens de jouir pleinement de leurs droits. Même constat du côté de son homologue dominicain, Luiz Miniel Perez. M. Perez a fait remarquer que grâce à ce projet de coopération binationale, les enfants haïtiens pourraient traverser la frontière de Commendador pour aller étudier des métiers manuels et les différentes techniques liées à la protection de l'environnement. «Nous allons les accompagner pour le devenir d'Haïti», a-t-il dit. La cérémonie s'est déroulée en présence des responsables d'organisations partenaires du projet, des autorités locales des deux pays, des représentants des ministères de l'Agriculture et de l'Environnement ainsi que des membres de la société civile de Belladère, de Lascahobas et d'Elias Piñas.
Joram Moncher moncherjoram6@gmail.com
Auteur


Réagir à cet article