Dialogue national/Réconciliation nationale

Micha Gaillard aux commandes

Publié le 2005-01-05 | Le Nouvelliste

Micha Gaillard, responsable politique, dirigeant du Parti KONAKOM et membre de la Commission de suivi de l\'accord du 4 avril 2004, a été chargé par le Premier ministre, Gérard Latortue, d\'entrer en contatc avec tous les secteurs de la vie nationale en vue de faire avancer le processus du dialogue national, avons-nous appris auprès de l\'intéressé. Cette nouvelle entité, au contour mal défini pour le moment, a pour principal objectif de « fédérer les différentes initiatives existantes et de servir du travail de la commission de commémoration du Bicentenaire de l\'indépendance pour aboutir à la commission proprement dite », a confié ce mercredi Micha Gaillard au journal. A la question de savoir s\'il peut réussir dans cette entreprise, compte tenu de son appartenance à un secteur politique contestable, Micha Gaillard répond : « Je suis l\'homme du moment. J\'ai des contacts dans les différents secteurs politiques. J\'ai été en 1992 membre de la commision présidentielle formée par Aristide. Je suis membre d\'un syndicat d\'enseignant (CNEH) et je suis en contact avec le secteur des droits humains. En dépit des contestations possibles, je suis l\'homme du moment ». Je suis contestable, mais... M. Gaillard, dans le cadre de sa mission, dit avoir déjà rencontré les représentants de plusieurs secteurs qu\'il juge représentatifs dans la société haïtienne. Parmi ces secteurs, il cite le Groupe des 184, les représentants des Eglises protestante et catholique, le Collectif pour une conférence nationale souveraine et d\'autres personnalités « indépendantes ». Les discussions, a-t-il poursuivi, vont s\'élargir à d\'autres secteurs pour enfin aboutir à la classe politique. « Ce qu\'il faut noter dans le cadre de ce travail, c\'est la volonté manifestée par les différentes personnalités rencontrées de travailler ensemble en vue de rendre opérationnel ce dialogue national », a précisé M. Gaillard, admettant qu\'il est, en tant qu\'acteur politique et membre de l\'ancienne opposition à Aristide, une personnalité contestable dans le cadre de cette mission. Toutefois, le dirigeant du KONAKOM persiste pour dire à qui veut l\'entendre qu\'il est l\'homme du moment en dépit des contestations possibles. \"Je peux être contesté par tous les secteurs, y compris celui auquel j\'appartiens. C\'est à moi et aux autres membres du groupe de faire un transfert de responsabilités à tous les niveaux. Il faut que, dans le groupe final, tout Haïtien puisse s\'identifier à un secteur ou à quelqu\'un qui lui inspire confiance\". Une nécessité historique? Micha Gaillard dit considérer le dialogue national comme une nécessité historique et urgente qui doit aboutir à la réconciliation nationale. Et dans cette entreprise, chacun, quelle que soit sa position économique, politique, sociale, religieuse et géographique, a le devoir de contribuer à sa réussite. Et les médias, souligne t-il, auront, en ce sens, un rôle important à jouer. Le dialogue national est, certes, nécessaire si le pays veut divorcer d\'avec les pratiques d\'exclusion, de sectarisme, d\'austracisme et de luttes intestines qui le caractérisent depuis environ deux (2) siècles. Depuis les prises de position du PNDPH relatives à la tenue d\'une conférence nationale incluant tous les secteurs de la vie nationale, de multiples voix se sont fait entendre. Certains parlent de \"Dialogue national\"; d\'autres, de \"Nouveau Contrat social\". La Présidence annonce son intentention de lancer, à partir de ce mois de janvier 2004, le processus du dialogue une fois pour toutes. Un concours de logo et de slogan va être lancé sous peu, a-t-on appris de sources proches du Palais national. Toutefois, les manières de procéder risquent de faire de cette initiative un projet mort-né. Il importe aux responsables de jouer toutes les cartes nécessaires pour réussir cette étape de la transition qui doit aboutir à la réconciliation de la nation avec elle-même.
Samuel Baucicaut Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".