Piste d’atterrissage, arrêt des exportations de banane, dettes: Jovenel Moïse répond aux rumeurs

Jovenel Moïse, candidat à la présidence et ancien président d’Agritrans S.A., a organisé, le samedi 9 janvier 2016, à Trou-du-Nord, à l’intention d’une trentaine de journalistes, une visite guidée de la première zone franche agricole du pays. Pour, dit-il, couper court aux rumeurs qui circulent, à tort et à travers, depuis un certain temps, à propos de l’existence d’une possible piste d’atterrissage à l’intérieur de la plantation de bananes.

Publié le 2016-01-12 | Le Nouvelliste

« Pour le présent moment nous n'avons pas de piste », a déclaré Jovenel Moïse, en présence d’un parterre de journalistes, en provenance de Port-au-Prince, pour l'immense majorité, et des environs. Mais, le candidat à la présidence sous la bannière du PHTK a pris le soin d’expliquer aux confrères que, par respect du contrat signé entre Agritrans S.A. et la compagnie allemande Port International, c’est possible qu’il y ait dans le futur une piste d’atterrissage au cas où il y aurait une épidémie afin de pouvoir faire de l'épandage. Pour une plantation de 12.9 millions de mètres carrés, dit-il, il est tout à fait normal, pour un terrain de cette envergure, d'avoir une piste mais actuellement nous disposons d’au moins 12 personnes pour faire l'épandage à la main. En cas d'épidémie, nous pouvons compter sur l'aéroport du Cap-Haïtien qui est tout près. « Cela prend pratiquement 4 minutes à un hélicoptère qui va faire le plein d'essence de la ferme à l'aéroport du Cap », renchérit Jovenel Moïse, indiquant que les études de sol qu’il a menées ont révélé que la terre dans la région peut être exploitée pendant 10 ans sans risque de maladie. Un peu plus loin, le poulain de Michel Martelly souligne qu’à tous les 150 mètres, il y a un drainage qui coupe le terrain, et de ce fait, même pour une voiture, il est impossible de traverser la ferme d’un bout à l’autre. Poursuivre l’ex-sénateur Dieuseul Simon Desras en justice pour diffamation? Jovenel Moïse répond qu’il n’est plus le président d’Agritrans S.A. et vu que cette accusation est émise à l'encontre de la compagnie, il revient à la compagnie de savoir s'il y aura ou non poursuite pour diffamation. « En tant que promoteur de la compagnie, j'ai tenu mon rôle en vous faisant visiter la ferme dans le souci de réhabiliter la vérité », a déclaré le candidat à la présidence, qui assimile cette visite guidée à un droit de réponse. Une visite qui a démarré samedi dernier vers les 2 heures de l’après-midi avec un Jovenel Moïse qui, pour l’occasion, a enfilé le costume de guide pour emmener les journalistes visiter, tour à tour, le système d’irrigation, le système technologique post-récolte, la serre où sont conservées les plantules, et le centre de conditionnement, actuellement en chantier. « Pour pouvoir exporter notre première cargaison, nous avions des installations provisoires mais la compagnie à laquelle nous vendons a exigé des installations définitives qu'elle viendra ensuite visiter afin qu’elle puisse donner son feu vert », indique le promoteur d’Agritrans S.A. « Nous avons arrêté en décembre car le volume que nous produisons actuellement nous oblige à terminer le centre de conditionnement, poursuit-il, et nous avons jusqu'à la fin de ce mois pour achever le centre de conditionnement afin que nous puissions recommencer avec les exportations ». En attendant, la banane d’Agritrans S.A. s’écoule sur le marché local, informe Jovenel Moïse ; elle se vend dans les supermarchés, et des marchandes achètent la caisse, de 16 kilogrammes, au prix de 500 gourdes pour aller ensuite la revendre un peu partout à travers le pays. « Nous avons une capacité de faire mûrir 80 tonnes de bananes chaque semaine, l'équivalent de 4 containers de 40 pieds, grâce à une mûrisserie installée à Port-au-Prince », a confié Jovenel Moïse, désormais plus connu sous le nom de « Nèg bannann nan », son slogan de campagne. En sus, il indique que des sponsors, dans le cadre de sa campagne, achètent la banane qui est distribuée gratuitement un peu partout dans plusieurs villes du pays. En ce qui a trait au financement du projet, Jovenel Moïse rappelle qu’il provient de deux sources: de l’apport des actionnaires, -il en est un-,et d’un prêt du Fonds de développement industriel (FDI). « Une institution financière dans laquelle j'emprunte depuis 2000 », déclare ce dernier qui, par ailleurs, tient à faire savoir que le processus de remboursement du prêt a déjà commencé et que plus de 30 millions de gourdes sont déjà remboursées au détriment des actionnaires qui doivent prendre leur mal en patience avant de commencer à recevoir leurs dividendes car, selon Jovenel Moïse, ils savaient que dans ce type de projet, les bénéfices commencent à pleuvoir à partir de la 5e année. Idem pour les 3 000 paysans de la Fédération des paysans de Pisance (FEPAP), qui exploitaient le terrain avant l’arrivée d’Agritrans S.A., et à qui la compagnie a convenu de reverser 20% des profits qu’elle engrangera. Si Jovenel Moïse nourrissait ce projet depuis 2001, ce n’est qu’en 2013 que l’actuelle administration a finalement accepté d’endosser ce projet. « Trois ans auparavant, la ferme de 1000 hectares sur laquelle nous nous trouvons n'était qu’un désert, une savane infestée de baharondes, de piquants », déclare fièrement Jovenel, qui ne tarit pas d’éloges sur son « bébé », comme il dénomme affectueusement le projet d’Agritrans S.A., le plus grand projet agricole mené dans ce pays.
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".