Lycée national de Pétion-Ville

Lancement de la nouvelle année scolaire

Le Premier ministre Évans Paul, accompagné, entre autres, du ministre de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle, Nesmy Manigat, et d’autres ministres de son gouvernement, a lancé symboliquement lundi, au lycée national de Pétion-Ville, la nouvelle année académique 2015 -2016. L'occasion pour le ministre de l’Éducation nationale de lancer la chanson « Nou tout sanble » qui sera chantée lors de la nouvelle campagne d'éducation civique de cette nouvelle année scolaire.

Publié le 2015-09-07 | lenouvelliste.com

Les écoles ont ouvert leurs portes - timidement - dans les dix départements du pays le lundi 7 septembre 2015 comme l’avait préalablement annoncé le ministre de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle, Nesmy Manigat. Cette année, c’est le lycée de Pétion-Ville qui a eu l’heureux privilège de recevoir la cérémonie de réouverture des classes. Dans ses propos de circonstance, Évans Paul a souligné que près de 4 millions de jeunes devraient prendre le chemin de l'école ce lundi. « C’est un moment unique où la nation confirme son engagement dans le renforcement de ce vecteur fondamental et de promotion sociale qu'est l’éducation », a-t-il dit tout en remerciant le ministre Nesmy Manigat et tous les professeurs qui ont rendu possible le succès de l’année scolaire 2014-2015. « Nous remercions de manière particulière le ministre Nesmy Manigat qui, depuis son arrivée à la tête du MENFP, ne cesse d’apporter des innovations dans le système éducatif haïtien. Nous saluons la vision et la détermination de ce jeune garçon qui ne pense qu'au virage de la qualité pour le secteur éducatif haïtien.» Par ailleurs, Évans Paul ajoute qu’il existe encore de nombreux problèmes à résoudre en vue d’arriver à une meilleure éducation pour toutes les filles et fils du pays. Cependant, il croit qu’il y a de jour en jour des efforts considérables portant sur la gestion efficace et efficiente de notre système éducatif, montrant par exemple que le taux net de scolarisation est passé de 64% à la fin des années 90 à 90% en 2014. Conscient que tous les élèves n’ont pas pu se rendre à l’école pour cette nouvelle rentrée scolaire, le ministre Nesmy Manigat a souligné que le MENFP n’était pas prêt à 100% pour cette réouverture des classes. « Nous savons que beaucoup de jeunes vont emboiter le pas la semaine prochaine, à ceux d'aujourd'hui et nous savons aussi qu’il y en aura d’autres qui ne mettront pas les pieds dans une salle de classe cette année. Pour ces jeunes, nous aurons une pensée spéciale et nous continuerons à travailler jour et nuit pour venir en aide aux plus démunis», a expliqué le ministre de l’Éducation nationale. Plus loin, le titulaire du MENFP a déclaré que 3 000 nouveaux enseignants vont être régularisés durant l’exercice fiscal 2015-2016. « À partir de ce mois de septembre, 500 professeurs vont être régularisés. Nous allons également installer durant cet exercice 250 tableaux interactifs et distribuer 25 000 tablettes dans des écoles et aux enseignants du secondaire en vue de mieux enclencher le processus de modernisation du système éducatif de notre pays », a conclu le ministre de l’Education nationale. Pour sa part, le directeur du lycée de Pétion-Ville, Jean Marc Charles, invite les professeurs et les directeurs d’école à miser sur les valeurs et l’espérance pour la réussite de cette nouvelle année scolaire. Il a en outre remercié le gouvernement haïtien qui a décidé de lancer la rentrée des classes dans l'établissement qu'il dirige. À la fin de cette cérémonie, une dizaine d'artistes haïtiens, dont BIC, Jean-Jean Roosevelt, Belot et Renette Désir, ont entonné le nouveau chant de la campagne d'éducation civique « Nou tout sanble », pour le bonheur de tous ceux qui ont fait le déplacement au lycée national de Pétion-Ville. Les gagnants du concours de chant organisé l'année dernière par le MENFP ont clôturé en beauté cette activité.


Réagir à cet article