Signature d’un protocole d’accord

70 000 enseignants vont recevoir leur « Carte avantage éducation »

Le ministre de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle, Nesmy Manigat, a signé ce jeudi un protocole d’accord avec plusieurs entreprises venues rejoindre le Ministère de l'Éducation nationale de la formation professionnelle dans le cadre de la Carte avantage éducation (CAE). Exactement 70 000 Cartes avantage éducation sont déjà prêtes à être distribuées aux enseignants détenant un Permis provisoire d’enseigner (PPE) et au personnel administratif du MENFP.

Publié le 2015-07-30 | lenouvelliste.com

Dans le cadre de sa politique visant l’amélioration de la qualité de l’éducation en Haïti, un protocole d’accord a été signé entre le MENFP, la Banque nationale de crédit, Valerio Canez S.A, la maison Henri Deschamps et CompHaïti. Par cet accord, les enseignants bénéficiaires de cette carte auront droit à un ensemble de privilèges que ces entreprises entendent leur offrir. Lancée en janvier 2015, cette carte donne accès à des prix, à des biens et services fournis par des entreprises publiques et privées, des organismes autonomes locaux et internationaux opérant sur le territoire national. Seulement les enseignants qui ont un Permis provisoire d’enseigner et les écoles qui ont une Carte identification école (CIE) bénéficient de ces cartes qui vont êtres distribuées sur tout le territoire national. Dans son intervention, le ministre Manigat a remercié les différentes entreprises qui ont rejoint son ministère dans le cadre de cette carte qui offre des avantages sociaux à des enseignants et des agents administratifs du MENFP. « Si le professeur n’est pas bien rémunéré, s’il n’a pas droit à un ensemble de bien- être, comment pourra-t-il transmettre son savoir-faire à nos jeunes? s’est-t-il questionné. Nous continuerons à faire de notre mieux pour que les enseignants, ceux des écoles publiques en particulier, se sentent aimés, respectés et responsables à travers les différents services que nous leur offrons chaque jour. » Si l’année dernière, le gouvernement avait augmenté de 40% le salaire de base des enseignants du système éducatif, Nesmy Manigat croit qu’il y a beaucoup de choses qui peuvent encore se réaliser en vue d’améliorer davantage la qualité de l'éducation dans le pays. C’est dans cette même perspective que le MENFP s’associe avec l’OFATMA pour offrir des soins de santé aux enseignants qui ont le PPE. « Cette carte d'assurance donnera aux enseignants et au personnel du MENFP l’accès à des centres de santé affiliés à l’OFATMA avec plus de facilité. L’objectif est d’arriver à 200 000 cartes à la fin de cette année scolaire.» Nesmy Manigat a en outre souligné que les enseignants qui ont un Permis provisoire enseigner et qui n’ont pas encore la Carte avantage éducation pourront se servir de leur carte CIN pour bénéficier des avantages susdits. « Toutes les entreprises partenaires ont la liste de tous les enseignants enregistrés dans le système. Ceux-ci peuvent se présenter avec leur carte pour acheter et bénéficier des avantages qu’offre la CAE. En plus de ces 70 000 cartes, nous recevrons très prochainement un deuxième lot de cartes d'assurance », a indiqué le ministre. Pour sa part, le directeur de l’OFATMA, Max Rodolphe Saint-Albin, a salué les efforts du gouvernement qui travaille constamment pour améliorer le système éducatif haïtien. Il a remis de manière symbolique un lot de 5 000 cartes d’assurance au ministre de l’Éducation nationale. Monsieur Saint-ALbin a en outre souligné que tous les assurés qui ont cette carte bénéficient au moins de 5 avantages et paieront seulement 20 % des frais. « D’abord, cette carte permettra de supprimer le processus administratif pour l’obtention de l’attestation de travail, ensuite elle permettra de réduire le temps de vérification du dossier de l’assuré et donnera aux enseignants l’accès à l’OFATMA pour la vérification des dépendants », a-t-il expliqué ajoutant que les assurés ne seront plus obligés de rentrer à Port-au-Prince pour venir recevoir des soins de santé. « Nos différentes unités périphériques dans les villes de province sont sensibilisées à cet effet pour recevoir nos assurés. » De son côté, le directeur de la NATCOM, Hoang Vang Ngoc, qui est l’un des premiers partenaires de la CAE, a souligné que des employés du MENFP et 70 000 enseignants détenant le PPE bénéficient depuis l’année dernière d'un montant de 250 gourdes mensuelles de la NATCOM. Il a en outre précisé que sa compagnie continuera à supporter non seulement les enseignants, mais aussi les étudiants des universités publiques à travers des cartes SIM gratuites. « Nous pouvons travailler ensemble pour faire progresser l’éducation dans le pays. Ce projet est un bon signe pour le progrès d’Haïti», a dit M. Ngoc Quant à la représentante de Valerio Canez S.A, Michaëlle Sénatus, une institution qui vient tout juste de rejoindre le MENFP dans le cadre de la CAE, elle a précisé que les enseignants détenant cette carte bénéficieront automatiquement pendant toute l’année d'un rabais spécial sur les différents produits de Valerio Canez. La Valerio Canez offrira ce service dans ses magasins de Delmas, de Tabarre et du Cap-Haïtien. De son côté , le président du conseil d’administration de la BNC, Jean-Philippe Vixamar, a déclaré que les enseignants qui possèdent cette carte trouveront un meilleur accueil quand ils se présenteront dans les différents bureaux de la BNC à partir de la prochaine rentrée scolaire. « Ils bénéficieront également de commissions et de frais sur les services et produits de la BNC, a-t-il garanti. Les enseignants auront également tous les avantages qu’offre la BNC avec surtout des avantages préférentiels. » Si la maison Henri Deschamps accorde une réduction de 20 % sur tous ses produits aux enseignants détenteurs de cette carte, la CompHaïti, quant à elle, accorde une réduction de 10 % sur tous ses produits. « Une façon pour nous d’encourager les enseignants qui ont besoin de matériels électroniques », a dit le directeur de CompHaïti, Ralph Pereira qui en a profité pour saluer cette initiative du MENFP visant à changer les conditions de vie des enseignants en vue d’une éducation de qualité.


Réagir à cet article