PEINTURE/EXPOSITION

Des couleurs porteuses d’espoir pour Haïti

Sous la direction de Ralph Allen, une exposition de peintures a agrémenté la première édition du salon international du livre qui s’est déroulée à Pétion-Ville les 1er, 2 et 3 mai 2015, à l’initiative de C3 Éditions. Des tableaux traitant de sujets inspirés de la réalité haïtienne n’ont pas manqué de faire les délices des jeunes écoliers, principaux destinataires de cette activité.

Publié le 2015-05-05 | Le Nouvelliste

Par Lucmane Vieux Au deuxième étage, façade sud du lycée de Pétion-Ville, où l’église et la place Saint-Pierre, fraîchement réaménagée avec son marché de fleurs, le Kinam et surtout une « Jalousie » multicolore s’offrent à la vue curieuse des visiteurs, une cinquantaine de tableaux d’une facture artistique remarquable ont été exposés. Avec ses collaborateurs : Magaly Pélissier (Galy), Katia San Millan, Vanessa Craan, Philippe Attié et Thierry Barthole, Ralph Allen a présenté des œuvres illustrant le figuratif dans l’art contemporain haïtien (le figuratif étant une tendance artistique qui tente de reproduire ou de restituer la réalité). Les différents tableaux présentent la réalité haïtienne à travers des sujets divers, traités suivant le goût de l’auteur, son caractère et le feeling ressenti. Ainsi, Ralph Allen agit sur la réalité pour la changer, en mettant en exergue des personnages en action. Au marché, à travers les rues, ces derniers bougent et s’agitent, en quête d’un aller-mieux, d’un mieux-être. Sa peinture, contrairement à Vanessa Craan, n’insiste pas seulement sur les personnages. Tout importe pour lui. Il décrit l’environnement dans ses moindres détails. Vers la transformation de la réalité La peinture de Ralph Allen ne manque pourtant pas de symbolisme. Au milieu du tumulte de la vie, du tohu-bohu caractérisant les marchés publics, des va-et-vient des passants, il y a le visage constant d’une femme au regard ferme, qui se bat pour améliorer ses conditions d’existence. De l’un de ses tableaux se dégage un symbolisme exceptionnel. Il y décrit la réalité après le tremblement de terre de 2010, notamment l’époque où la vie commençait à renaître. Cependant, les séquelles du séisme sont encore présentes. Il les exprime à travers ce visage féminin omniprésent qui, l’air pensif, médite sur ce qui vient de se passer, en tire les leçons nécessaires afin de se lancer corps et âme dans la reconstruction du pays. « Nou pap janm bliye. » « Je ne peux pas rêver. J’ai la tête en l’air, mais je ne rêve pas », a déclaré le peintre, soulignant que sa vision de transformation part de la réalité elle-même. « Je superpose la réalité et la vision que j’ai de la réalité », a-t-il ajouté, avant de conclure : « Fòk mwen rive, men m pap reve. » Place à la spiritualité La peinture de Vanessa Craan et de Magaly M. Pélissier est plutôt dominée par la spiritualité. Portraitiste, Vanessa met en valeur des scènes de tous les jours pouvant attirer les regards sur la réalité du pays. Un marchand de canne à sucre, des enfants qui jouent…Cependant, elle insiste beaucoup plus sur les personnages que sur l’environnement. Chez elle, les autres éléments sont négligés. Elle peint sur des fonds plus ou moins abstraits. Loin d’être une photocopie de la réalité, sa peinture offre au spectateur un espace lui permettant, grâce à ses expériences personnelles, de découvrir, d’ajouter et d’interpréter. La réalité est évoquée comme une simple référence pour susciter des émotions chez celui qui apprécie. Place à la rêverie Plutôt portraitiste que visagiste, Galy s’amuse à peindre la nature et ses vibrations. Elle insiste sur les merveilles de la mère nature en utilisant tous les symboles capables de produire ces vibrations. Par exemple, en même temps qu’elle présente une colombe, en tant que merveille, elle l’utilise également comme symbole de paix et de sérénité. La paix nécessaire à la stabilité d’Haïti, la paix dans les familles, la paix au sein de la société. Mais aussi la paix dont le monde a besoin. Ce monde troublé, bouleversé par tant d’événements regrettables. Très spirituelle, Galy sensibilise l’humain à la nécessité de cultiver l’amour indispensable pour une Haïti meilleure, pour un monde meilleur, à travers deux cygnes qui s’embrassent. C’est une invitation à se débarrasser de toutes les substances matérielles qui détruisent notre naturel. Et que dire de cette femme enceinte qui offre un œuf à la nature ? C’est le symbole de la vie, de la reproduction. « Quand on lance une vibration à l’univers, il répond toujours ; on reçoit toujours un retour », a lancé l’écrivaine-peintre, professeure à l’UEH. Les peintures exposées sous la direction de Ralph Allen présentent toutes une Haïti qui bouge et qui aspire à de meilleures conditions de vie : une femme qui cuisine, des marchandes de légumes, lessive à la rivière, vendeur de canne à sucre, des enfants qui jouent, une fillette avec des bananes… Mais l’espoir du pays est parfaitement exprimé à travers cette femme peinte par Magaly M. Pélissier, dont un joli choublack (hibiscus, la mascotte d’Haïti) traverse la tête. Elle symbolise Haïti dont les fils sont en partance, en quête d’un mieux-être à l’extérieur. Cependant, les rayons de lumière qui balaient son visage, la présence de l’arc-en-ciel font naître l’espoir dans son cœur. Un jour, les Haïtiens vivant sous d’autres cieux pourront regagner fièrement et dignement leur mère patrie chérie qui cessera d’être « L’amère patrie ».
Lucmane Vieux lucmanov@yahoo.fr Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".