La Police nationale d’Haïti sur une pente dangereuse

Le mouvement de protestation déclenché, samedi, à l’Académie de Frères, par plusieurs centaines d’agents 4 à l’occasion d’un concours pour le recrutement d’inspecteurs au sein de l’institution policière, montre à quel point la gestion de l’unique force publique du pays mérite d'être repensée.

Le Nouvelliste
Par Le Nouvelliste
21 oct. 2014 | Lecture : 3 min.
Le mouvement de protestation déclenché, samedi, à l’Académie de Frères, par plusieurs centaines d’agents 4 à l’occasion d’un concours pour le recrutement d’inspecteurs au sein de l’institution policière, montre à quel point la gestion de l’unique force publique du pays mérite d'être repensée. La première grogne est venue des agents qui n’ont pas vu leurs noms sur la liste des admis à prendre part au concours. Ce mouvement a permis à beaucoup de policiers de vider leur sac. Des agents révoqués de l’institution pour conduite répréhensible sont ré
CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX INSCRITS

Inscrivez-vous gratuitement

Il vous reste 85% à découvrir. Inscrivez vous pour lire la suite de cet article.

Réagir à cet article

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

Pas de commentaire

Les commentaires sont ouverts à tous les inscrits. Ils font l'objet de modération. Ils seront supprimés s'ils sont jugés non conformes à la charte .

Réservé aux inscrits

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.