Pour une démocratisation de l’éducation de qualité

Un vrai branle-bas s’opère dans le paysage des écoles publiques depuis leur performance en moyenne médiocre aux derniers examens officiels.

Thomas Lalime
thomaslalime@yahoo.fr
Par Thomas Lalime thomaslalime@yahoo.fr
25 août 2014 | Lecture : 7 min.
Un vrai branle-bas s’opère dans le paysage des écoles publiques depuis leur performance en moyenne médiocre aux derniers examens officiels. Le ministre de l’Éducation nationale, Nesmy Manigat, a annoncé tout un train de mesures afin de rectifier le tir. 406 directeurs et censeurs des différents lycées de la République se sont réunis les mercredi 20 et jeudi 21 août 2014 à Port-au-Prince pour partager leurs expériences et discuter des causes de l’échec. On ne peut que se réjouir de cette prise de conscience, il est vrai tardive, mais salutaire.
CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX INSCRITS

Inscrivez-vous gratuitement

Il vous reste 85% à découvrir. Inscrivez vous pour lire la suite de cet article.

Réagir à cet article

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

Pas de commentaire

Les commentaires sont ouverts à tous les inscrits. Ils font l'objet de modération. Ils seront supprimés s'ils sont jugés non conformes à la charte .

Réservé aux inscrits

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.